Welcome!

.NET Authors: Pat Romanski, Srinivasan Sundara Rajan, ChandraShekar Dattatreya, Jayaram Krishnaswamy, Jim Kaskade

News Feed Item

Monster Worldwide publie ses résultats financiers pour le quatrième trimestre 2012 et l’ensemble de l'exercice 2012

Monster Worldwide, Inc. (NYSE:MWW) a publié aujourd'hui ses résultats financiers pour le quatrième trimestre 2012 et l'ensemble de l'exercice clos le 31 décembre 2012.

Sal Iannuzzi, Président-directeur général de Monster Worldwide, a déclaré : « Au quatrième trimestre, nous avons mis en œuvre une série de mesures destinées à améliorer la rentabilité et le cash-flow, en cohérence avec la restructuration de l’entreprise précédemment annoncée. Rationalisés et davantage focalisés, nous concentrons nos ressources sur nos principaux marchés et prenons offensivement les mesures nécessaires pour renforcer nos activités. Nos offres produit avancées, notre solide gouvernance et notre position de leader en termes de trafic Internet nous assurent une base de croissance robuste à l’avenir, alors que l’économie mondiale se redresse. »

« Sur le front des alternatives stratégiques, le processus se poursuit et nous réagirons rapidement si une opportunité se présente. Nous ne sommes pas en mesure de prévoir si notre Conseil d’administration disposera d'une transaction concrète à envisager, ni quand cela se produira ; nous ne ferons de plus amples commentaires en la matière que si un tel évènement se produit », a conclu M. Iannuzzi.

Faits marquants de l’exercice 2012 en termes d'activité

  • Monster fournit des services à plus de 300.000 clients à travers le monde, dont 95% des entreprises figurant au classement Fortune 1000.
  • Selon comScore Media Metrix, Monster est le N°1 aux États-Unis en termes de trafic Internet dans la catégorie Services et développement professionnels sur l’essentiel de l’année 2012, et a terminé l’année avec plus de 21 millions de visiteurs uniques par mois.
  • L’activité Solutions d’administration de Monster, qui représente plus de 10% du total des réservations, a augmenté d’environ 40% en glissement annuel, avec notamment le contrat pluriannuel signé par la société avec le Ministère britannique du travail et des retraites (DWP).
  • SeeMore® – la première plate-forme cloud de recherche et d'analyse sémantique au monde – a été classée parmi les meilleurs produits de 2012 par le magazine Human Resource Executive®. Cette récompense a été annoncée le 8 octobre 2012 à Chicago lors de la 15ème conférence annuelle de HR Technology®.
  • À l’échelle mondiale, l’activité liée aux produits de pointe exclusifs de la société, y compris Career Ad Network®, Power Resume Search® et SeeMore®, a connu une augmentation à deux chiffres par rapport à la même période de l'exercice précédent.

Mise à jour relative à la restructuration de la société

La société met en œuvre son programme de restructuration précédemment annoncé, qui vise à se concentrer sur son cœur de métier tout en allégeant la structure de ses coûts, afin d’améliorer sa rentabilité et son cash-flow. Depuis l’annonce de ce programme, le 8 novembre 2012, la société a mis en œuvre les mesures suivantes :

  • Elle a finalisé la vente de ChinaHR à Saongroup ; dans ce cadre, Monster a pris une participation minoritaire de 10% dans l’activité chinoise combinée de Saongroup.
  • Elle a abandonné ses activités au Brésil, au Mexique et en Turquie et a classé ces activités en tant qu’activités abandonnées au quatrième trimestre et pour l’ensemble de l’exercice.
  • Elle a réaffecté ses dépenses au marketing et aux ventes sur ses principaux marchés, tout en réduisant le rythme de la progression de ses charges d’exploitation.

Grâce à ces mesures, Monster est sur la bonne voie pour réduire ses charges d’exploitation d’environ 130 millions de dollars sur une base annualisée. Parallèlement à ces mesures, la société a inscrit des charges avant impôts de 23 millions au quatrième trimestre 2012, dont 15 millions dans les activités poursuivies et 8 millions dans les activités abandonnées. La société s’attend à comptabiliser des charges avant impôts supplémentaires de l’ordre de 27 à 37 millions au premier semestre 2013.

Résultats du quatrième trimestre 2012

La totalité des réservations issues des activités poursuivies s'est élevée à 261 millions de dollars, contre 300 millions au cours de la même période de l'année précédente. En glissement annuel, les écarts de change ont eu un impact négatif de 0,8 million de dollars sur les réservations au cours du quatrième trimestre 2012. La diminution du total des réservations est principalement due à la faiblesse persistante en Europe, qui a subi l’impact négatif des difficultés de l'économie mondiale, partiellement compensé par la solidité du commerce électronique, de la dotation en personnel et des canaux de presse en Amérique du Nord. Le chiffre d'affaires issu des activités poursuivies s’est élevé à 211 millions, contre 235 millions au quatrième trimestre 2011. En glissement annuel, les écarts de change ont eu un impact négatif de 1,3 million sur le chiffre d'affaires au quatrième trimestre 2012. Les données historiques sur les réservations et le chiffre d'affaires issu des activités poursuivies sont disponibles dans les informations financières complémentaires de la société.

Les frais d’exploitation PCGR consolidés issus des activités poursuivies se montent à 212 millions de dollars, contre 208 millions au quatrième trimestre 2011. Les pertes nettes issues des activités poursuivies au quatrième trimestre s’élèvent à 5,3 millions, soit une perte par action 0,05 dollar. Au quatrième trimestre 2011, la société avait enregistré un bénéfice net issu des activités poursuivies de 20 millions, soit 0,16 dollar par action. Les ajustements pro forma sont décrits dans le paragraphe « Remarques concernant l'utilisation de mesures financières hors PCGR » et sont rapprochés des mesures conformes aux PCGR dans les tableaux annexés.

Le résultat net hors PCGR issu des activités poursuivies s’élève à 8,7 millions de dollars, soit 0,08 dollar par action, contre 22 millions de dollars, soit 0,18 dollar par action, au quatrième trimestre 2011. Les frais d’exploitation hors PCGR, qui s’établissent à 196 millions de dollars, ont baissé de 4% en glissement annuel.

Les pertes consolidées au quatrième trimestre 2012 se montent à 73 millions de dollars, soit une perte par action de 0,66 dollar, contre un bénéfice net consolidé de 11 millions, ou un bénéfice par action de 0,09 dollar, pour la même période de l’exercice précédent. Les pertes consolidées au quatrième trimestre 2012 incluent des pertes issues des activités abandonnées, nettes d’impôt, de 68 millions de dollars, soit des pertes par action de 0,61 dollar, dont 53 millions sont des amortissements de restructuration hors caisse.

Les liquidités et équivalents s’établissent à 148 millions de dollars au 31 décembre 2012, contre 250 millions au 31 décembre 2011. Les flux de trésorerie d'exploitation nets au cours du trimestre se montent à 17 millions de dollars. Hors résultats de ChinaHR, du Brésil, du Mexique et de la Turquie, le produit constaté d’avance s’élève à 351 millions, contre 358 millions pour la même période de l’exercice précédent.

Résultats pour l’ensemble de l’exercice

Monster Worldwide a publié un chiffre d'affaires total issu des activités poursuivies de 890 millions de dollars pour la période de 12 mois close au 31 décembre 2012, contre 994 millions pour la même période de l’exercice précédent, qui comprenait 22 millions provenant de l'activité de génération de contrats par arbitrage du segment IAF et un ajustement de la comptabilité d'acquisition de 2,7 millions lié à l'acquisition de HotJobs. Les bénéfices PCGR issus des activités poursuivies s’élèvent à 58 millions de dollars, soit 0,51 dollar par action diluée, contre 66 millions, soit 0,53 dollar par action diluée, pour la même période de 2011.

Les pertes consolidées pour l’exercice clos le 31 décembre 2012 se montent à 259 millions, soit 2,27 dollars par action, contre un bénéfice net consolidé de 54 millions, soit 0,43 dollar par action, pour l’exercice 2011. Les pertes consolidées pour 2012 comprennent des pertes issues des activités abandonnées, nettes d’impôt, de 317 millions, dont 279 millions sont des amortissements de restructuration hors caisse.

La société fournit ses orientations en termes de BNPA pour le 1er trimestre

Le BNPA du premier trimestre 2013 issu des activités poursuivies devrait être compris entre 0,06 et 0,10 dollar.

Conférence téléphonique et diffusion web

Les résultats du quatrième trimestre 2012 seront débattus lors de la conférence téléphonique trimestrielle de Monster Worldwide qui se tiendra le 7 février 2013 à 8h30 Heure de l'Est des Etats-Unis. Une diffusion Web en direct de la conférence est accessible en ligne sur le site web de la société, dans l’espace dédié aux relations avec les investisseurs, à l'adresse : http://ir.monster.com. Pour participer à cette conférence par téléphone, veuillez composer le (888) 696-1396 ou le (706) 758-9636 et utiliser le code d'accès 91616837.

Des diapositives présentant les informations financières seront utilisées durant la conférence téléphonique et pourront être visionnées en direct par diffusion web. Un fichier PDF de cette présentation financière sera également disponible directement sur le site web de la société, dans l’espace dédié aux relations avec les investisseurs : http://ir.monster.com.

La société a également publié un certain nombre d'informations financières complémentaires qui peuvent être consultées directement sur le site web de la société, dans l’espace dédié aux relations avec les investisseurs, à l'adresse : http://ir.monster.com.

Pour une rediffusion de la conférence téléphonique, veuillez composer le (855) 859-2056 ou le (404) 537-3406 et utiliser le code d'accès 91616837. Ce numéro est valable jusqu'au 21 février 2013 à minuit.

À propos de Monster Worldwide

Monster Worldwide, Inc. (NYSE: MWW), la société mère de Monster®, est un leader mondial qui excelle dans la mise en relation des personnes avec les offres d'emplois. De l'Internet au réseaux sociaux, en passant par le mobile, Monster aide les sociétés à trouver des personnes à l'aide de solutions personnalisées, grâce à la technologie la plus avancée au monde, pour trouver la personne qui convient pour le poste. Jouissant d'une présence locale dans une quarantaine de pays, Monster met en relation les employeurs et les demandeurs d'emploi de qualité, fournit des conseils personnalisés en matière d'orientation professionnelle aux consommateurs à travers le monde et fournit, aux annonceurs, des publics vastes et hautement ciblés. Pour en savoir plus sur les produits et services leaders de Monster, veuillez consulter le site : www.monster.com. Pour un complément d'information sur la société, veuillez consulter : http://about-monster.com.

Note spéciale : Les déclarations formulées dans ce communiqué de presse qui ne sont pas des données strictement historiques, notamment, sans que cela soit limitatif, les déclarations concernant l'orientation stratégique, les prévisions et les résultats futurs de la société, constituent des déclarations prévisionnelles au sens de la Section 27A de la loi américaine de 1933 sur les valeurs mobilières, et de la Section 21E de la loi américaine de 1934 sur l'échange de valeurs mobilières. Ces déclarations prévisionnelles impliquent des risques et des incertitudes et, par conséquent, les résultats réels pourront différer de façon importante de ceux formulés de manière explicite ou implicite dans les présentes, et la société ne peut donner aucune assurance, notamment quant à la réalisation de ses perspectives eu égard aux bénéfices par action pour le premier trimestre 2013. Les facteurs susceptibles d'entraîner une différence substantielle entre les résultats réels et ceux qui sont exprimés ou impliqués par ces énoncés prospectifs incluent notamment les conditions économiques et autres sur les marchés dans lesquels nous opérons, les risques associés aux acquisitions ou cessions, la concurrence et d'autres risques présentés dans notre formulaire 10-Q et nos autres dépôts effectués auprès de la Securities and Exchange Commission, dont des présentations sont incorporées dans le présent communiqué de presse à titre de référence. Beaucoup des facteurs qui détermineront les résultats futurs de la société sont hors des capacités de contrôle ou de prédiction de la direction. Les lecteurs ne doivent pas se fier outre mesure aux énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué de presse, car ils reflètent l'opinion de la direction uniquement à sa date de publication. La société rejette toute obligation de réviser ou de mettre à jour tout ou partie des déclarations prévisionnelles présentes dans ce communiqué de presse ou de formuler toute autre déclaration prévisionnelle, que ce soit à la suite de nouvelles informations, d'évènements futurs ou pour toute autre raison.

Remarques concernant l'utilisation de mesures financières hors PCGR

La société a dévoilé certaines informations financières hors PCGR à titre d'information complémentaire de ses résultats d'exploitation. Ces mesures ne sont pas conformes, ni ne constituent une alternative, aux principes comptables généralement reconnus (« PCGR ») et peuvent être différentes des mesures financières hors PCGR publiées par d'autres entreprises. La société estime que la présentation de mesures hors PCGR est une information utile, pour les dirigeants et les investisseurs, au sujet de certaines tendances financières et commerciales en lien avec sa situation financière et ses résultats d'exploitation.

Le chiffre d'affaires hors PCGR, les charges d'exploitation, le bénéfice d'exploitation issus des activités poursuivies, la marge d'exploitation, le bénéfice net issu des activités poursuivies, le bénéfice ou le déficit net issu des activités abandonnées, et le bénéfice ou le déficit dilué par action excluent tous certains ajustements pro forma, notamment : les coûts engagés pour la restructuration de 2012 ; le recouvrement de l'octroi de restitution d'un ancien cadre ; les coûts engagés pour les alternatives stratégiques de la société ; les réductions d'impôt sur le revenu associées à la récupération des provisions pour impôt sur le revenu sur des positions fiscales incertaines et une réduction d'impôt liée à certaines pertes découlant du programme de restructuration de la société ; les résultats de l'activité Carrières en Chine, en Amérique latine et en Turquie, classées comme activités abandonnées ; l'ajustement de la juste valeur du produit constaté d’avance en liaison avec l'acquisition des actifs de HotJobs ; la réception de fonds entiercés associés à l'acquisition de ChinaHR ; les coûts de licenciement et frais d'infrastructure principalement liés à la réorganisation internationale des produits et technologies ; les changements dans les estimations de sous-location sur des installations précédemment abandonnées ; les frais d'acquisition et d'intégration liés à l'acquisition des actifs de HotJobs ; les bénéfices et pertes réalisés et latents sur des titres négociables ; et des frais de restructuration principalement liés aux coûts de licenciement et frais d'installation associés à la décision, prise en 2011, de se désengager de certaines activités au sein du segment Internet, Publicité & Redevances. La société utilise ces mesures hors PCGR pour examiner les résultats en cours de ses principales activités commerciales et, dans certains cas, pour mesurer les performances dans le cadre de certains programmes de rémunération incitative. Ces mesures hors PCGR peuvent ne pas être comparables à des mesures reprises sous le même intitulé et publiées par d'autres entreprises.

Le bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement (« EBITDA ») est défini comme le bénéfice ou le déficit net avant intérêts créditeurs ou débiteurs, charge fiscale ou crédit d’impôts, plus-value ou moins-value sur participations, dépréciation et amortissement et dépenses de rémunération hors trésorerie. La société estime que l’EBITDA est un indicateur important de sa force opérationnelle qu’elle considère comme utile aux dirigeants et aux investisseurs pour l’évaluation de sa performance opérationnelle. L’EBITDA est une mesure financière hors PCGR et ne peut être comparé à d’autres mesures reprises sous le même intitulé et publiées par d’autres entreprises.

Le bénéfice d'exploitation avant dépréciation et amortissement (« OIBDA ») est défini comme le bénéfice ou le déficit net issu de l'exploitation avant dépréciation, amortissement d'actifs incorporels, amortissement de rémunération à base d'actions et charges hors caisse encourues dans le cadre du programme de restructuration de la société. La société considère que l'OIBDA est un indicateur important de sa force opérationnelle. Cette mesure élimine les effets de la dépréciation et de l'amortissement des actifs incorporels, de l'amortissement de la compensation en actions et des charges de restructuration hors caisse d'une période sur l'autre, ce que la société considère comme utile aux dirigeants et aux investisseurs pour l'évaluation de sa performance opérationnelle. L'OIBDA est une mesure financière hors PCGR et ne peut être comparé à d'autres mesures reprises sous le même intitulé et publiées par d'autres entreprises.

Les commandes à livrer représentent la valeur monétaire des commandes contractuelles reçues durant la période concernée.

Le flux de trésorerie disponible est défini comme étant le flux de trésorerie issu des activités d'exploitation, déduction faite des dépenses d'immobilisations. Le flux de trésorerie disponible est considéré comme une mesure de liquidité et offre une information utile à propos de la capacité de la société à générer de la trésorerie après des investissements en biens et en équipement. Le flux de trésorerie disponible présenté dans le présent communiqué est une mesure hors PCGR et ne peut être comparé à d'autres mesures reprises sous le même intitulé et publiées par d'autres entreprises. Le flux de trésorerie disponible ne reflète pas l'évolution de la situation de trésorerie de la société dans son intégralité pour la période concernée et ne doit pas être considéré comme un substitut à une telle mesure.

Les liquidités et valeurs disponibles nettes sont définies comme étant les liquidités et équivalents de liquidité cumulés aux valeurs négociables à court terme auxquelles on soustrait la dette totale. Les liquidités disponibles totales sont définies comme étant les liquidités et équivalents de liquidité cumulées aux valeurs négociables à court terme et aux emprunts utilisables au titre de notre facilité de crédit. La société considère que les liquidités et valeurs disponibles nettes et les liquidités disponibles totales sont des indicateurs de liquidité importants qui reflètent sa capacité à honorer ses obligations en cours. La société utilise par ailleurs ces indicateurs, parmi d’autres mesures, pour évaluer ses choix de déploiement de capital. Les liquidités et valeurs disponibles nettes et les liquidités disponibles totales présentées ici sont des mesures hors PCGR et ne sont pas nécessairement comparables à des mesures de même nom utilisées par d’autres sociétés.

       
MONSTER WORLDWIDE, INC.
COMPTES DE RÉSULTAT CONSOLIDÉS NON AUDITÉS
(en milliers de dollars, à l'exception des montants par action)
 
Exercice clos le 31 décembre Exercice clos le 31 décembre
  2012     2011     2012     2011  
 
Chiffre d'affaires $ 211.244   $ 234.786   $ 890.392   $ 993.644  
 
Salaires et assimilés 97.401 108.381 408.305 480.398
Frais administratifs et généraux 55.497 52.763 226.601 224.914
Marketing et promotion 44.503 43.522 188.326 189.850
Charges de restructuration et autres frais spéciaux 14.831 3.035 40.358 4.715
Recouvrement de l'octroi de restitution d'ancien cadre   -     -     (5.350 )   -  
Total des charges d'exploitation   212.232     207.701     858.240     899.877  
 
Bénéfice (déficit) d'exploitation (988 ) 27.085 32.152 93.767
 
Intérêts et autres, nets   (1.699 )   (560 )   (5.883 )   (2.971 )
 
Bénéfice (déficit) des activités poursuivies avant impôts et pertes sur participations (2.687 ) 26.525 26.269 90.796
 
Provision (bénéfice) pour impôt sur les bénéfices 2.267 6.248 (32.978 ) 23.504
Pertes sur participations, nettes   (355 )   (246 )   (1.081 )   (1.242 )
 
Bénéfice (déficit) issu des activités poursuivies (5.309 ) 20.031 58.166 66.050
 
Déficit issu des activités abandonnées, nettes l'impôt   (67.716 )   (9.125 )   (316.886 )   (12.253 )
 
Bénéfice (déficit) net $ (73.025 ) $ 10.906   $ (258.720 ) $ 53.797  
 
*Bénéfice (déficit) net par action :
 
Bénéfice (déficit) issu des activités poursuivies $ (0,05 ) $ 0,17 $ 0,52 $ 0,54
Déficit issu des activités abandonnées, nettes l'impôt   (0,61 )   (0,08 )   (2,81 )   (0,10 )
Bénéfice (déficit) de base par action $ (0,66 ) $ 0,09   $ (2,29 ) $ 0,44  
 
*Bénéfice (déficit) dilué par action :
 
Bénéfice (déficit) issu des activités poursuivies $ (0,05 ) $ 0,16 $ 0,51 $ 0,53
Déficit issu des activités abandonnées, nettes l'impôt   (0,61 )   (0,07 )   (2,78 )   (0,10 )
Bénéfice (déficit) dilué par action $ (0,66 ) $ 0,09   $ (2,27 ) $ 0,43  
 
 
Nombre pondéré d'actions en circulation :
 
De base   111.098     121.378     112.866     122.002  
 
Après dilution   111.098     122.685     113.995     123.923  
 
 
Revenu d'exploitation avant dépréciation, amortissement et restructuration hors caisse :
 
Bénéfice (déficit) d'exploitation $ (988 ) $ 27.085 $ 32.152 $ 93.767
Dépréciation et amortissement des immobilisations incorporelles 16.386 16.740 64.280 68.666
Amortissement des rémunérations en actions 6.985 7.895 28.174 41.458
Charges de restructuration différées   1.125     130     7.541     106  
 
Revenu d'exploitation avant dépréciation, amortissement et restructuration hors caisse $ 23.508   $ 51.850   $ 132.147   $ 203.997  

 

*Il est possible que les bénéfices par action ne soient pas tout à fait cohérents au cours de certaines périodes en raison d’arrondis

 
   
MONSTER WORLDWIDE, INC.
ÉTAT CONSOLIDÉ DES FLUX DE TRÉSORERIE, NON AUDITÉ
(en milliers de dollars)
 
Exercice
  2012     2011  
Flux de trésorerie d'exploitation :
Bénéfice (déficit) net $ (258.720 ) $ 53.797  
Ajustements pour rapprocher le bénéfice (déficit) net des liquidités nettes issues des activités d'exploitation :
Dépréciation et amortissement 70.000 74.600
Provision pour créances douteuses 4.469 3.329
Rémunérations hors trésorerie 28.964 42.523
Impôt sur les bénéfices reporté (9.814 ) (5.659 )
Amortissements de restructuration hors caisse 7.505 130
Pertes sur participations, nettes 1.081 1.242
Plus-values sur adjudications de titres - (1.732 )
Avantage fiscal découlant du changement de positions fiscales incertaines (43.193 ) -
Dépréciation des écarts d'acquisition et actifs incorporels 267.855 -
Variations des actifs et engagements, hors acquisitions :
Comptes clients (2.013 ) (856 )
Paiements anticipés et autres 13.332 (5.510 )
Produit constaté d'avance (17.456 ) 5.056
Comptes fournisseurs, charges à payer et autres   (8.683 )   (17.243 )
Total ajustements   312.047     95.880  
Liquidités nettes issues des activités d'exploitation   53.327     149.677  
 
Flux affectés aux activités d'investissement :
Dépenses d'investissement (59.572 ) (61.818 )
Prises de participations (2.077 ) (2.559 )
Ventes et échéances de titres négociables - 1.732
Dividendes perçus de participations non consolidées   728     443  
Liquidités nettes affectées aux activités d'investissement   (60.921 )   (62.202 )
 
Flux affectés aux (générés par les) activités d'investissement :
Produit des emprunts sur facilités de crédit 224.718 108.722
Paiement des emprunts sur facilités de crédit (305.709 ) (44.501 )
Produit des emprunts à terme 100.000 -
Paiement des emprunts à terme (43.750 ) -
Rachat d'actions ordinaires (65.611 ) (41.973 )
Retenues de taxes sur les règlements nets de titres d'attributions d'actions et d'unités temporairement inaccessibles (8.482 ) (17.139 )
Produits de l'exercice des programmes d'options sur actions des employés   23     23  
Liquidités nettes affectées aux (générées par les) activités de financement   (98.811 )   5.132  
 
Effets des taux de change sur les liquidités 4.273 (5.459 )
 
Augmentation (diminution) nette des liquidités et quasi-liquidités (102.132 ) 87.148
Liquidités et quasi-liquidités en début de période   250.317     163.169  
Liquidités et quasi-liquidités en fin de période $ 148.185   $ 250.317  
 
Flux de trésorerie disponible :
 
Liquidités nettes issues des activités d'exploitation $ 53.327 $ 149.677
Moins : Dépenses d'investissement   (59.572 )   (61.818 )
Flux de trésorerie disponible $ (6.245 ) $ 87.859  
 
 
MONSTER WORLDWIDE, INC.
BILANS CONSOLIDÉS CONDENSÉS NON AUDITÉS
(en milliers de dollars)
   
Actif : 31 décembre 2012 31 décembre 2011
 
Liquidités et quasi-liquidités $ 148.185 $ 250.317
Comptes clients, nets 335.905 343.546
Biens et équipement, nets 147.613 156.282
Écart d'acquisition et actifs incorporels, nets 919.854 1.184.122
Autres actifs 111.606 123.731
Actif à court terme des activités abandonnées   21.702   -
Actif total $ 1.684.865 $ 2.057.998
 
Passif et capitaux propres :
 
Comptes fournisseurs, charges à payer et autre passif à court terme $ 181.914 $ 213.817
Produit constaté d'avance 351.546 380.310
Part à court terme de la dette à long terme et des emprunts sur les facilités de crédit 18.264 188.836
Dettes fiscales à long terme 63.465 94.750
Dettes à long terme, hors tranche à moins d'un an 145.975 -
Autre passif à long terme 10.406 16.158
Passif à court terme des activités abandonnées   33.256   -
Passif total $ 804.826 $ 893.871
 
Capitaux propres 880.039 1.164.127
     
Total passif et capitaux propres $ 1.684.865 $ 2.057.998
 
       

MONSTER WORLDWIDE, INC.

RÉSULTAT D'EXPLOITATION ET RAPPROCHEMENTS HORS PCGR NON AUDITÉS

(en milliers de dollars, à l'exception des montants par action)

 

Trimestre clos le 31 décembre 2012 Trimestre clos le 31 décembre 2011
Ajustements Consolidé Ajustements Consolidé
Publié

hors PCGR

hors PCGR Publié hors PCGR hors PCGR
 
Chiffre d'affaires $ 211.244 $ - $ 211.244 $ 234.786 $ - $ 234.786
 
Salaires et assimilés 97.401 - 97.401 108.381 - 108.381
Frais administratifs et généraux 55.497 (1.347 ) g 54.150 52.763 - 52.763
Marketing et promotion 44.503 - 44.503 43.522 - 43.522
Restructuration et autres charges spéciales   14.831     (14.831 ) e   -     3.035     (3.035 ) e   -  
Total charges d'exploitation   212.232     (16.178 )   196.054     207.701     (3.035 )   204.666  
Bénéfice (déficit) d'exploitation (988 ) 16.178 15.190 27.085 3.035 30.120
Marge d'exploitation -0,5 % 7,2 % 11,5 % 12,8 %
 
Intérêts et autres, nets   (1.699 )   -     (1.699 )   (560 )   -     (560 )
 
Bénéfice (déficit) issu des activités poursuivies, avant impôts et pertes sur participations (2.687 ) 16.178 13.491 26.525 3.035 29.560
 
Provision pour impôt sur les bénéficies 2.267 2.173 i,j 4.440 6.248 715 j 6.963
Pertes sur participations, nettes   (355 )   -     (355 )   (246 )   -     (246 )
Bénéfice (déficit) issu des activités poursuivies   (5.309 )   14.005     8.696     20.031     2.320     22.351  
 
Bénéfice (déficit) issu des activités abandonnées (67.716 ) 67.716 k - (9.125 ) 9.125 k -
           
Bénéfice (déficit) net $ (73.025 ) $ 81.721   $ 8.696   $ 10.906   $ 11.445   $ 22.351  
 
Bénéfice (déficit) dilué par action :*
Bénéfice (déficit) issu des activités poursuivies $ (0,05 ) $ 0,12 $ 0,08 $ 0,16 $ 0,02 $ 0,18
Bénéfice (déficit) issu des activités abandonnées, net d'impôt   (0,61 )   0,61     -     (0,07 )   0,07     -  
Bénéfice (déficit) dilué par action $ (0,66 ) $ 0,73   $ 0,08   $ 0,09   $ 0,09   $ 0,18  
 
Nombre pondéré d'actions en circulation :
De base 111.098 111.098 111.098 121.378 121.378 121.378
Après dilution 111.098 112.129 112.129 122.685 122.685 122.685
 
 
Exercice clos le 31 décembre 2012 Exercice clos le 31 décembre 2011
Ajustements Consolidé Ajustements Consolidé
Publié hors PCGR hors PCGR Publié hors PCGR hors PCGR
 
Chiffre d'affaires $ 890.392 $ - $ 890.392 $ 993.644 2.658 a $ 996.302
 
Salaires et assimilés 408.305 - 408.305 480.398 (1.170 ) b,c 479.228
Frais administratifs et généraux 226.601 (4.659 ) g 221.942 224.914 (6.829 ) c,d 218.085
Marketing et promotion 188.326 - 188.326 189.850 - 189.850
Restructuration et autres charges spéciales 40.358 (40.358 ) e - 4.715 (4.715 ) e -
Récupération d'octroi de restitution d'ancien cadre   (5.350 )   5.350   f   -     -     -     -  
Total charges d'exploitation   858.240     (39.667 )   818.573     899.877     (12.714 )   887.163  
Bénéfice d'exploitation 32.152 39.667 71.819 93.767 15.372 109.139
Marge d'exploitation 3,6 % 8,1 % 9,4 % 11,0 %
 
Intérêts et autres, nets   (5.883 )   -     (5.883 )   (2.971 )   (1.120 ) h   (4.091 )
 
Bénéfice issu des activités poursuivies, avant impôts et pertes sur participations 26.269 39.667 65.936 90.796 14.252 105.048
 
Provision (bénéfice) d'impôt (32.978 ) 55.075 i,j 22.097 23.504 4.041 j 27.545
Pertes sur participations, nettes   (1.081 )   -     (1.081 )   (1.242 )   -     (1.242 )
Bénéfice (déficit) issu des activités poursuivies   58.166     (15.408 )   42.758     66.050     10.211     76.261  
 
Bénéfice (déficit) issu des activités abandonnées (316.886 ) 316.886 k - (12.253 ) 12.253 k -
           
Bénéfice (déficit) net $ (258.720 ) $ 301.478   $ 42.758   $ 53.797   $ 22.464   $ 76.261  
 
Bénéfice (déficit) dilué par action :*
Bénéfice (déficit) issu des activités poursuivies $ 0,51 $ (0,14 ) $ 0,38 $ 0,53 $ 0,08 $ 0,62
Bénéfice (déficit) issu des activités abandonnées, net d'impôt   (2,78 )   2,78     -     (0,10 )   0,10     -  
Bénéfice (déficit) dilué par action $ (2,27 ) $ 2,64   $ 0,38   $ 0,43   $ 0,18   $ 0,62  
 
Nombre pondéré d'actions en circulation :
De base 112.866 112.866 112.866 122.002 122.002 122.002
Après dilution 113.995 113.995 113.995 123.923 123.923 123.923

 

Remarque concernant les ajustements pro forma :

L'information financière reprise dans le présent communiqué contient certaines mesures financières hors PCGR. Cette information n'a pas vocation à être utilisée en lieu et place de l'information financière préparée et présentée conformément aux PCGR, de même qu'elle n'a pas vocation à être prise en compte isolément. Nous pensons que la présentation ci-dessus de certaines mesures hors PCGR fournit une information utile aux dirigeants et aux investisseurs sur certaines tendances commerciales et opérationnelles centrales ayant trait à nos résultats d'exploitation, à l'exclusion de certaines charges de restructuration et d'autres charges spéciales.
 

 

Ces ajustements pro forma comprennent :
 
a L'ajustement à sa juste valeur du produit constaté d'avance en vertu des règles de comptabilisation d'achat existantes ayant trait au rachat des actifs de Hotjobs au troisième trimestre 2010.
 
b Les indemnités de licenciement ayant trait essentiellement à la réorganisation des groupes Produit et Technologie à l'échelle mondiale.
 
c Les coûts d'acquisition et d'intégration associés au rachat des actifs de Hotjobs.
 

d

Les charges ayant trait à la réévaluation de la sous-location d'installations précédemment abandonnées.
 
e Les frais de restructuration concernant les mesures stratégiques que la société a annoncées en janvier et novembre 2012 et les frais liés au fait que la société ne s'implique plus dans l'activité de génération de contrats par arbitrage en 2011. Ces frais incluent les coûts liés à la réduction de la main-d’œuvre de la société, à la dépréciation des immobilisations et à la consolidation de certaines installations administratives ainsi que des honoraires.
 
f L’octroi de restitution versé par un ancien cadre auprès du gouvernement américain relativement aux pratiques d'option sur titres historiques de la société.
 
g Les coûts directement associés à notre examen des alternatives stratégiques annoncé précédemment.
 
h Les plus-values nettes réalisées sur les titres disponibles à la vente.
 
i L'ajustement de l'impôt sur le revenu hors PCGR inclut la récupération de réserves pour impôt sur le revenu sur certaines positions fiscales, les effets fiscaux de l’amortissement d’un investissement, certains ajustements d’évaluation fiscale, ainsi que des éléments liés à la restructuration durant l’exercice.
 
j L'ajustement d'impôt sur les bénéfices est calculé en utilisant le taux d'imposition effectif pour la période de comptabilisation, multiplié par un ajustement pro forma appliqué au bénéfice (déficit) avant impôt et au déficit des sociétés dans lesquelles la société possède une participation, ainsi que pour les effets sur certains ajustements d’évaluation fiscale.
 
k Représente les résultats des activités abandonnées liées à notre décision de vendre notre activité Carrières en Chine. La vente a été finalisée en février 2013. De plus, nous avons décidé d’abandonner nos activités en Amérique Latine et en Turquie lors du trimestre.
 
l Exception faite de l'impact de l'activité de génération de contrats par arbitrage, qui a contribué au chiffre d'affaires à hauteur de 22.239 dollars au premier semestre 2011, le chiffre d'affaires hors PCGR pour l’exercice 2011 s’est élevé à 971.406 dollars.
 
*Il est possible que les bénéfices par action ne s’additionnent pas sur certaines périodes en raison des arrondis.
 
         
MONSTER WORLDWIDE, INC.
INFORMATIONS HORS PCGR NON AUDITÉES SUR LES SECTEURS D'ACTIVITÉ
(en milliers de dollars)
 
Internet
Careers - Careers - Advertising & Charges du
Trimestre clos le 31 décembre 2012 Amérique du Nord International Fees siège social Total
 
Chiffre d'affaires - PCGR $ 111.544 $ 81.128 $ 18.572 $ 211.244
Ajustements hors PCGR   -     -     -     -  
Chiffre d'affaires - hors PCGR $ 111.544   $ 81.128   $ 18.572   $ 211.244  
 
Bénéfice (déficit) d'exploitation - PCGR $ 7.407 $ (3.684 ) $ 4.156 $ (8.867 ) $ (988 )
Ajustements hors PCGR   6.756     6.998     958     1.466     16.178  
Bénéfice (déficit) d'exploitation - hors PCGR $ 14.163   $ 3.314   $ 5.114   $ (7.401 ) $ 15.190  
 
OIBDA - PCGR $ 19.032 $ 4.392 $ 6.137 $ (6.053 ) $ 23.508
Ajustements hors PCGR   5.888     6.741     958     1.466     15.053  
OIBDA - hors PCGR $ 24.920   $ 11.133   $ 7.095   $ (4.587 ) $ 38.561  
 
Marge d'exploitation - PCGR 6,6 % -4,5 % 22,4 % -0,5 %
Marge d'exploitation - hors PCGR 12,7 % 4,1 % 27,5 % 7,2 %
 
Marge OIBDA - PCGR 17,1 % 5,4 % 33,0 % 11,1 %
Marge OIBDA - hors PCGR 22,3 % 13,7 % 38,2 % 18,3 %
 
Internet
Careers - Careers - Advertising & Charges du
Trimestre clos le 31 décembre 2011 Amérique du Nord International Fees siège social Total
 
Chiffre d'affaires $ 118.600 $ 94.872 $ 21.314 $ 234.786
Ajustements hors PCGR   -     -     -     -  
Chiffre d'affaires - hors PCGR $ 118.600   $ 94.872   $ 21.314   $ 234.786  
 
Bénéfice (déficit) d'exploitation - PCGR $ 20.206 $ 18.725 $ 1.454 $ (13.300 ) $ 27.085
Ajustements hors PCGR   450     161     2.424     -     3.035  
Bénéfice (déficit) d'exploitation - hors PCGR $ 20.656   $ 18.886   $ 3.878   $ (13.300 ) $ 30.120  
 
OIBDA - PCGR $ 30.316 $ 26.101 $ 4.608 $ (9.175 ) $ 51.850
Ajustements hors PCGR   450     161     2.293     -     2.904  
OIBDA - hors PCGR $ 30.766   $ 26.262   $ 6.901   $ (9.175 ) $ 54.754  
 
Marge d'exploitation - PCGR 17,0 % 19,7 % 6,8 % 11,5 %
Marge d'exploitation - hors PCGR 17,4 % 19,9 % 18,2 % 12,8 %
 
Marge OIBDA - PCGR 25,6 % 27,5 % 21,6 % 22,1 %
Marge OIBDA - hors PCGR 25,9 % 27,7 % 32,4 % 23,3 %
 
Internet
Careers - Careers - Advertising & Charges du
Exercice clos le 31 décembre 2012 Amérique du Nord International Fees siège social Total
 
Chiffre d'affaires - PCGR $ 462.962 $ 351.130 $ 76.300 $ 890.392
Ajustements hors PCGR   -     -     -     -  
Chiffre d'affaires - hors PCGR $ 462.962   $ 351.130   $ 76.300   $ 890.392  
 
Bénéfice (déficit) d'exploitation - PCGR $ 42.686 $ 13.076 $ 17.721 $ (41.331 ) $ 32.152
Ajustements hors PCGR   20.969     16.279     2.124     295     39.667  
Bénéfice (déficit) d'exploitation - hors PCGR $ 63.655   $ 29.355   $ 19.845   $ (41.036 ) $ 71.819  
 
OIBDA - PCGR $ 90.103 $ 42.609 $ 26.669 $ (27.234 ) $ 132.147
Ajustements hors PCGR   14.853     15.489     1.501     283     32.126  
OIBDA - hors PCGR $ 104.956   $ 58.098   $ 28.170   $ (26.951 ) $ 164.273  
 
Marge d'exploitation - PCGR 9,2 % 3,7 % 23,2 % 3,6 %
Marge d'exploitation - hors PCGR 13,7 % 8,4 % 26,0 % 8,1 %
 
Marge OIBDA - PCGR 19,5 % 12,1 % 35,0 % 14,8 %
Marge OIBDA - hors PCGR 22,7 % 16,5 % 36,9 % 18,4 %
 
Internet
Careers - Careers - Advertising & Charges du
Exercice clos le 31 décembre 2011 Amérique du Nord International Fees siège social Total
 
Chiffre d'affaires $ 485.356 $ 398.408 $ 109.880 $ 993.644
Ajustements hors PCGR   2.658     -     -     2.658  
Chiffre d'affaires - hors PCGR $ 488.014   $ 398.408   $ 109.880   $ 996.302  
 
 
Bénéfice (déficit) d'exploitation - PCGR $ 74.631 $ 69.319 $ 5.214 $ (55.397 ) $ 93.767
Ajustements hors PCGR   3.335     434     4.126     7.477     15.372  
Bénéfice (déficit) d'exploitation - hors PCGR $ 77.966   $ 69.753   $ 9.340   $ (47.920 ) $ 109.139  
 
OIBDA - PCGR $ 122.776 $ 104.273 $ 19.250 $ (42.302 ) $ 203.997
Ajustements hors PCGR   3.335     456     3.997     7.477     15.265  
OIBDA - hors PCGR $ 126.111   $ 104.729   $ 23.247   $ (34.825 ) $ 219.262  
 
Marge d'exploitation - PCGR 15,4 % 17,4 % 4,7 % 9,4 %
Marge d'exploitation - hors PCGR 16,0 % 17,5 % 8,5 % 11,0 %
 
Marge OIBDA - PCGR 25,3 % 26,2 % 17,5 % 20,5 %
Marge OIBDA - hors PCGR 25,8 % 26,3 % 21,2 % 22,0 %

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

More Stories By Business Wire

Copyright © 2009 Business Wire. All rights reserved. Republication or redistribution of Business Wire content is expressly prohibited without the prior written consent of Business Wire. Business Wire shall not be liable for any errors or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

@ThingsExpo Stories
There's Big Data, then there's really Big Data from the Internet of Things. IoT is evolving to include many data possibilities like new types of event, log and network data. The volumes are enormous, generating tens of billions of logs per day, which raise data challenges. Early IoT deployments are relying heavily on both the cloud and managed service providers to navigate these challenges. In her session at Big Data Expo®, Hannah Smalltree, Director at Treasure Data, discussed how IoT, Big Data and deployments are processing massive data volumes from wearables, utilities and other machines...
SYS-CON Events announced today that Gridstore™, the leader in hyper-converged infrastructure purpose-built to optimize Microsoft workloads, will exhibit at SYS-CON's 16th International Cloud Expo®, which will take place on June 9-11, 2015, at the Javits Center in New York City, NY. Gridstore™ is the leader in hyper-converged infrastructure purpose-built for Microsoft workloads and designed to accelerate applications in virtualized environments. Gridstore’s hyper-converged infrastructure is the industry’s first all flash version of HyperConverged Appliances that include both compute and storag...
The Internet of Things promises to transform businesses (and lives), but navigating the business and technical path to success can be difficult to understand. In his session at @ThingsExpo, Sean Lorenz, Technical Product Manager for Xively at LogMeIn, demonstrated how to approach creating broadly successful connected customer solutions using real world business transformation studies including New England BioLabs and more.
WebRTC defines no default signaling protocol, causing fragmentation between WebRTC silos. SIP and XMPP provide possibilities, but come with considerable complexity and are not designed for use in a web environment. In his session at @ThingsExpo, Matthew Hodgson, technical co-founder of the Matrix.org, discussed how Matrix is a new non-profit Open Source Project that defines both a new HTTP-based standard for VoIP & IM signaling and provides reference implementations.
DevOps Summit 2015 New York, co-located with the 16th International Cloud Expo - to be held June 9-11, 2015, at the Javits Center in New York City, NY - announces that it is now accepting Keynote Proposals. The widespread success of cloud computing is driving the DevOps revolution in enterprise IT. Now as never before, development teams must communicate and collaborate in a dynamic, 24/7/365 environment. There is no time to wait for long development cycles that produce software that is obsolete at launch. DevOps may be disruptive, but it is essential.
Explosive growth in connected devices. Enormous amounts of data for collection and analysis. Critical use of data for split-second decision making and actionable information. All three are factors in making the Internet of Things a reality. Yet, any one factor would have an IT organization pondering its infrastructure strategy. How should your organization enhance its IT framework to enable an Internet of Things implementation? In his session at Internet of @ThingsExpo, James Kirkland, Chief Architect for the Internet of Things and Intelligent Systems at Red Hat, described how to revolutioniz...
Connected devices and the Internet of Things are getting significant momentum in 2014. In his session at Internet of @ThingsExpo, Jim Hunter, Chief Scientist & Technology Evangelist at Greenwave Systems, examined three key elements that together will drive mass adoption of the IoT before the end of 2015. The first element is the recent advent of robust open source protocols (like AllJoyn and WebRTC) that facilitate M2M communication. The second is broad availability of flexible, cost-effective storage designed to handle the massive surge in back-end data in a world where timely analytics is e...
Scott Jenson leads a project called The Physical Web within the Chrome team at Google. Project members are working to take the scalability and openness of the web and use it to talk to the exponentially exploding range of smart devices. Nearly every company today working on the IoT comes up with the same basic solution: use my server and you'll be fine. But if we really believe there will be trillions of these devices, that just can't scale. We need a system that is open a scalable and by using the URL as a basic building block, we open this up and get the same resilience that the web enjoys.
The Internet of Things is tied together with a thin strand that is known as time. Coincidentally, at the core of nearly all data analytics is a timestamp. When working with time series data there are a few core principles that everyone should consider, especially across datasets where time is the common boundary. In his session at Internet of @ThingsExpo, Jim Scott, Director of Enterprise Strategy & Architecture at MapR Technologies, discussed single-value, geo-spatial, and log time series data. By focusing on enterprise applications and the data center, he will use OpenTSDB as an example t...
The 3rd International Internet of @ThingsExpo, co-located with the 16th International Cloud Expo - to be held June 9-11, 2015, at the Javits Center in New York City, NY - announces that its Call for Papers is now open. The Internet of Things (IoT) is the biggest idea since the creation of the Worldwide Web more than 20 years ago.
How do APIs and IoT relate? The answer is not as simple as merely adding an API on top of a dumb device, but rather about understanding the architectural patterns for implementing an IoT fabric. There are typically two or three trends: Exposing the device to a management framework Exposing that management framework to a business centric logic Exposing that business layer and data to end users. This last trend is the IoT stack, which involves a new shift in the separation of what stuff happens, where data lives and where the interface lies. For instance, it's a mix of architectural styles ...
The definition of IoT is not new, in fact it’s been around for over a decade. What has changed is the public's awareness that the technology we use on a daily basis has caught up on the vision of an always on, always connected world. If you look into the details of what comprises the IoT, you’ll see that it includes everything from cloud computing, Big Data analytics, “Things,” Web communication, applications, network, storage, etc. It is essentially including everything connected online from hardware to software, or as we like to say, it’s an Internet of many different things. The difference ...
The security devil is always in the details of the attack: the ones you've endured, the ones you prepare yourself to fend off, and the ones that, you fear, will catch you completely unaware and defenseless. The Internet of Things (IoT) is nothing if not an endless proliferation of details. It's the vision of a world in which continuous Internet connectivity and addressability is embedded into a growing range of human artifacts, into the natural world, and even into our smartphones, appliances, and physical persons. In the IoT vision, every new "thing" - sensor, actuator, data source, data con...
P2P RTC will impact the landscape of communications, shifting from traditional telephony style communications models to OTT (Over-The-Top) cloud assisted & PaaS (Platform as a Service) communication services. The P2P shift will impact many areas of our lives, from mobile communication, human interactive web services, RTC and telephony infrastructure, user federation, security and privacy implications, business costs, and scalability. In his session at @ThingsExpo, Robin Raymond, Chief Architect at Hookflash, will walk through the shifting landscape of traditional telephone and voice services ...
An entirely new security model is needed for the Internet of Things, or is it? Can we save some old and tested controls for this new and different environment? In his session at @ThingsExpo, New York's at the Javits Center, Davi Ottenheimer, EMC Senior Director of Trust, reviewed hands-on lessons with IoT devices and reveal a new risk balance you might not expect. Davi Ottenheimer, EMC Senior Director of Trust, has more than nineteen years' experience managing global security operations and assessments, including a decade of leading incident response and digital forensics. He is co-author of t...
"Matrix is an ambitious open standard and implementation that's set up to break down the fragmentation problems that exist in IP messaging and VoIP communication," explained John Woolf, Technical Evangelist at Matrix, in this SYS-CON.tv interview at @ThingsExpo, held Nov 4–6, 2014, at the Santa Clara Convention Center in Santa Clara, CA.
We are reaching the end of the beginning with WebRTC, and real systems using this technology have begun to appear. One challenge that faces every WebRTC deployment (in some form or another) is identity management. For example, if you have an existing service – possibly built on a variety of different PaaS/SaaS offerings – and you want to add real-time communications you are faced with a challenge relating to user management, authentication, authorization, and validation. Service providers will want to use their existing identities, but these will have credentials already that are (hopefully) i...
The 3rd International @ThingsExpo, co-located with the 16th International Cloud Expo - to be held June 9-11, 2015, at the Javits Center in New York City, NY - announces that it is now accepting Keynote Proposals. The Internet of Things (IoT) is the most profound change in personal and enterprise IT since the creation of the Worldwide Web more than 20 years ago. All major researchers estimate there will be tens of billions devices - computers, smartphones, tablets, and sensors - connected to the Internet by 2020. This number will continue to grow at a rapid pace for the next several decades.
The Internet of Things will greatly expand the opportunities for data collection and new business models driven off of that data. In her session at @ThingsExpo, Esmeralda Swartz, CMO of MetraTech, discussed how for this to be effective you not only need to have infrastructure and operational models capable of utilizing this new phenomenon, but increasingly service providers will need to convince a skeptical public to participate. Get ready to show them the money!
The 3rd International Internet of @ThingsExpo, co-located with the 16th International Cloud Expo - to be held June 9-11, 2015, at the Javits Center in New York City, NY - announces that its Call for Papers is now open. The Internet of Things (IoT) is the biggest idea since the creation of the Worldwide Web more than 20 years ago.