Welcome!

.NET Authors: ChandraShekar Dattatreya, Trevor Parsons, Peter Silva, Yeshim Deniz, Pat Romanski

News Feed Item

BB&T annonce des bénéfices annuels record pour 2012 ; les résultats du 4e trimestre en hausse de 29 % pour se situer à 506 millions $ ; le BPA s'élève à 0,71 $, soit une hausse de 29 %

WINSTON-SALEM, Caroline du Nord, 17 janvier 2013 /PRNewswire/ -- BB&T Corporation (NYSE: BBT) a annoncé aujourd'hui un bénéfice net attribuable aux actionnaires ordinaires de 506 millions $ pour le quatrième trimestre, en hausse de 29 % comparativement aux 391 millions $ enregistrés au quatrième trimestre 2011. Le bénéfice par action ordinaire diluée s'élève à 0,71 $, soit une hausse de 29 % par rapport 0,55 $ rapporté au quatrième trimestre de l'année dernière. Le rendement de l'actif moyen a augmenté au cours du trimestre pour se situer à 1,20 % comparativement à 0,93 % au quatrième trimestre de l'année dernière. Le rendement des capitaux propres moyens des actionnaires ordinaires s'élevait à 10,5 %, soit une hausse par rapport à 8,8 % pour le même trimestre de l'année dernière.

Pour l'exercice 2012, BB&T a enregistré un bénéfice net record attribuable aux actionnaires ordinaires à hauteur de 1,9 milliard $, soit en hausse de 49 % par rapport à 1,3 milliard $ en 2011. En 2012, le bénéfice par action ordinaire diluée s'est chiffré à 2,70 $ par rapport à 1,83 $ par action ordinaire diluée en 2011, soit une hausse de 48 %.

« BB&T a connu une année 2012 exceptionnelle », a déclaré Kelly S. King, président et directeur général. « Nous avons enregistré un bénéfice net record durant l'année et avons réalisé la plupart de nos initiatives stratégiques. Le bénéfice net d'intérêts a augmenté de 23 % pour l'année, grâce à un rendement record des prêts sur créances hypothécaires, les assurances, les services bancaires d'investissement et le courtage. Ces résultats record sont la conséquence d'une forte amélioration des coûts de crédit et de la hausse du bénéfice net d'intérêts supérieure à 6 %. La marge nette d'intérêts est restée solide à 3,84 % pour ce trimestre. Nous sommes ravis que nos frais autres que d'intérêts soient essentiellement restés au même niveau que l'année dernière malgré l'ajout de Crump Insurance et BankAtlantic au cours de l'année. De plus, nous avons réussi à générer un levier d'exploitation positif. »

« Malgré la conjoncture difficile et les obstacles saisonniers, la moyenne des prêts détenus aux fins de placement a poursuivi sa croissance. Cette hausse a été favorisée par les prêts commerciaux et industriels, la vente directe au détail et les prêts hypothécaires résidentiels, qui ont augmenté de plus de 5 % chacun sur une base annualisée comparativement au trimestre précédent. »

« La moyenne des dépôts a augmenté de près de 10 % et les dépôts non rémunérés sont en hausse de 25 % sur une base annualisée. La valeur des dépôts combinés s'est également améliorée, entraînant une baisse des coûts des dépôts rémunérés de 18 points de base comparativement au quatrième trimestre de l'année dernière.

« Il est important à noter que nous enregistrons une amélioration soutenue du crédit à grande échelle », a précisé Kelly S. King. « Les actifs non performants ont baissé de 11 % comparativement au trimestre précédent. Cette amélioration comprend une baisse de 23 % des biens immobiliers saisis pour atteindre le niveau le plus bas des cinq dernières années. Les radiations nettes, excluant les prêts garantis, se situaient à 1,04 %, soit le niveau le plus bas des quatre dernières années.

« Je suis également fier d'avoir accompli notre mission sous d'autres aspects. Les associés de BB&T se sont vu accorder une prestigieuse récompense de l'industrie pour les services offerts à notre clientèle et l'impact positif qu'ils ont eu dans la vie de plus 1,6 million de personnes au sein de la communauté par le biais de notre projet annuel Lighthouse. Nous avons aussi assumé un rôle de leader pour défendre l'importance du secteur des services financiers dans la création d'une économie saine. »

Points marquants des résultats du quatrième trimestre 2012

  • La moyenne des prêts et des crédits-baux détenus aux fins de placement a augmenté de 3,0 % sur l'année, par rapport au troisième trimestre 2012
    • La moyenne des prêts commerciaux et industriels a augmenté de 5,4 %
    • La moyenne des prêts immobiliers commerciaux et des autres prêts a augmenté de 7,7 %
    • La moyenne des prêts de vente directe au détail a augmenté de 6,3 %
    • La moyenne des prêts hypothécaires résidentiels a augmenté de 5,7 %
    • La moyenne des prêts à crédit renouvelable a augmenté de 8,2 %
    • La moyenne des prêts ADC résidentiels a baissé de 35,3 %
  • Le chiffre d'affaires s'élevait à 2,5 milliards $ au quatrième trimestre, soit une hausse trimestrielle annualisée de 8,0 %
    • Les revenus nets d'intérêts ont totalisé 1,5 milliard $, soit une hausse annuelle de 5,1 % par rapport au troisième trimestre 2012 ajusté pour un bénéfice de 26 millions $ de l'amortissement accéléré des gains de couverture
    • Le bénéfice net d'intérêts était de 1,0 milliard $, soit une hausse de 23,5 % grâce à des résultats forts des prêts sur créances hypothécaires, des assurances, des services bancaires d'investissements et du courtage
    • Atteinte d'un levier d'exploitation positif
  • La moyenne des dépôts a augmenté pour se situer à 3,1 milliards $, soit une hausse trimestrielle annualisée de 9,5 %
    • La moyenne des dépôts non rémunérés a augmenté pour atteindre 1,9 milliard $, soit une hausse de 24,7 %
    • Les coûts des dépôts rémunérés ont baissé de 4 points de base pour atteindre 0,38 % ce trimestre
  • Les mesures de qualité de l'actif se sont améliorées significativement
    • Les actifs non performants ont baissé de 182 millions $ ou de 10,6 % à l'exception des actifs garantis
    • Par rapport à la totalité des actifs, à l'exception des actifs garantis, les actifs non performants sont passés de 0,97 % au dernier trimestre à 0,85 %
    • Les radiations nettes, excluant les prêts garantis, se sont chiffrées à 1,04 % de la moyenne des prêts pendant le trimestre.
  • Les niveaux de capitaux sont demeurés solides
    • Les fonds propres tangibles ont représenté 6,9 %
    • Le ratio de fonds propres de catégorie 1 (Tier 1) s'est élevé à 9,7 %
    • Le ratio des fonds propres de catégorie 1 à risque (Tier 1) s'est élevé à 11,4 %
    • Le ratio d'effet de levier était de 8,2 %
    • Le total de fonds propres s'est élevé à 14,3 %

Présentation des résultats et récapitulatifs des résultats trimestriels

Pour écouter la diffusion en direct de la téléconférence sur les résultats du quatrième trimestre 2012 BB&T aujourd'hui à 7 h 30 (heure de la côte Est des États-Unis), composez le (888) 632-5009 et tapez le code du participant : 5184622. Le document de présentation qui sera utilisé pendant la conférence sur les résultats peut être consulté sur notre site Web. La rediffusion de la téléconférence sera accessible jusqu'au 17 février 2013 sur le site Web de BB&T, ou en composant le 1-888-203-1112 (code d'accès 4313363).

Pour avoir accès à présentation, y compris à l'annexe de données réconciliées non conformes aux PCGR, veuillez visiter le site www.BBT.com et cliquez sur la section « À propos » puis rendez-vous dans la partie intitulée « Investor Relations ». Cliquez sur « View Recent Presentations » pour accéder au document de présentation.

La Présentation des résultats du quatrième trimestre 2012 de BB&T, qui contient des tableaux financiers détaillés, peut être consultée sur le site Web de BB&T à l'adresse suivante : www.BBT.com/financials.html.

À propos de BB&T

Au 31 décembre 2012, BB&T était l'une des sociétés holdings de services financiers les plus importantes des États-Unis avec 183,9 milliards de dollars d'actifs et une capitalisation boursière se chiffrant à 20,4 milliards de dollars. Basée à Winston-Salem, en Caroline du Nord, la société exploite environ 1 830 centres financiers répartis dans 12 États et à Washington, D.C. et offre une gamme complète de services bancaires destinés aux particuliers et aux entreprises, de courtage en valeurs mobilières, de gestion d'actifs, de produits et services hypothécaires et d'assurances. Entreprise classée au Fortune 500, BB&T est systématiquement citée par J.D. Power and Associates, l'U.S. Small Business Administration, Greenwich Associates et d'autres agences, pour le niveau exceptionnel de la satisfaction de la clientèle. Vous pouvez trouver plus d'informations à propos de BB&T et de sa gamme complète de produits et services sur www.BBT.com.

Les ratios des fonds propres ici indiqués sont provisoires. Les données sur la qualité des crédits excluent, s'il y a lieu, les prêts garantis et les prêts garantis par le gouvernement.

Le présent communiqué de presse contient des informations et des mesures de résultat qui ont été déterminées par l'application de méthodes autres que celles des principes comptables généralement reconnus aux États-Unis d'Amérique (« PCGR »). La direction de BB&T utilise ces mesures « non conformes aux PCGR » pour analyser les résultats de l'entreprise et l'efficacité de ses opérations. Elle considère que ces mesures non conformes aux PCGR permettent de mieux comprendre les opérations en cours, optimisent la comparaison des résultats avec ceux des périodes antérieures et permettent de démontrer les effets des profits et des pertes significatifs enregistrés au cours de la période. La société considère que pour procéder à une analyse sérieuse de ses résultats financiers, il est nécessaire de comprendre les facteurs sous-jacents de ces résultats. La direction de BB&T pense que les investisseurs peuvent utiliser ces mesures non conformes aux PCGR pour analyser les résultats financiers sans que ceux-ci ne soient altérés par des éléments inhabituels qui pourraient masquer les tendances des résultats sous-jacents de la société. Les présentes informations ne doivent pas être considérées comme se substituant aux mesures financières déterminées conformément aux PCGR, pas plus qu'elles ne doivent être nécessairement considérés comme des mesures comparables aux mesures non conformes aux PCGR présentées par d'autres sociétés. On peut trouver ci-dessous une liste de types de mesures non conformes aux PCGR utilisés dans le présent communiqué de presse :

  • Les fonds propres tangibles et les ratios de fonds propres de première catégorie (Tier 1) ont été déterminés par application de mesures non conformes aux PCGR. Pour déterminer ces ratios, BB&T utilise la définition qui en est donnée par le Supervisory Capital Assessment Program (SCAP). Le ratio de fonds propres de première catégorie Bâle III (Tier 1 Bâle III) a également été déterminé par application de mesures non conformes aux PCGR et représente la meilleure estimation des exigences règlementaires proposées faite par la direction, lesquelles sont sujettes à modification. La direction de BB&T utilise ces mesures pour évaluer la qualité de son capital et pense qu'elles pourraient être utiles aux investisseurs dans leur analyse de la société.
  • Les ratios relatifs à la qualité des fonds propres ont été ajustés afin de neutraliser l'incidence des prêts acquis et des propriétés saisies couvertes par l'accord de partage des pertes de la Federal Deposit Insurance Corporation (FDIC), dans la mesure où la direction considère que leur prise en compte aurait comme effet de distordre ces ratios et empêcherait de les comparer à d'autres périodes présentées ou à d'autres portefeuilles non impactés par la comptabilisation selon la méthode de l'acquisition.
  • Les ratios relatifs aux commissions perçues et à l'efficience sont basés sur des mesures non conformes aux PCGR dans la mesure où ils excluent les gains sur titres (pertes), les dépenses liées aux propriétés saisies, l'amortissement des actifs incorporels, les charges liées aux opérations de fusion et de restructuration, l'incidence de la comptabilisation du partage des pertes couvertes par la FDIC et autres éléments associés.
  • Le rendement des capitaux propres tangibles moyens attribuables aux actionnaires a été déterminé par application de mesures non conformes aux PCGR qui calculent le rendement des capitaux propres moyens attribuables aux actionnaires sans prise en compte de l'incidence des actifs incorporels et de leur amortissement respectif.

On peut trouver une réconciliation desdites mesures non conformes aux PCGR avec les mesures PCGR les plus directement comparables sur le site Web de BB&T, dans la rubrique intitulée « Investor Relations », ainsi que dans la Présentation des résultats trimestriels de BB&T pour le quatrième trimestre 2012, laquelle peut être consultée sur le site Web de BB&T à l'adresse suivante : www.BBT.com/financials.html.

Le présent communiqué de presse contient certains énoncés prospectifs tels que définis par la loi Private Securities Litigation Reform Act de 1995. Ces énoncés peuvent se rapporter à des questions qui impliquent des risques significatifs, des incertitudes, des estimations et des hypothèses faites par la direction. Les résultats réels pourraient donc différer des résultats estimatifs. Veuillez vous reporter aux communications effectuées par BB&T auprès de la Securities and Exchange Commission pour un récapitulatif des facteurs importants susceptibles d'affecter les énoncés prospectifs de BB&T. BB&T n'est nullement tenue de réviser les présentes déclarations postérieurement à la date de parution de ce communiqué de presse.

More Stories By PR Newswire

Copyright © 2007 PR Newswire. All rights reserved. Republication or redistribution of PRNewswire content is expressly prohibited without the prior written consent of PRNewswire. PRNewswire shall not be liable for any errors or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

@ThingsExpo Stories
Scott Jenson leads a project called The Physical Web within the Chrome team at Google. Project members are working to take the scalability and openness of the web and use it to talk to the exponentially exploding range of smart devices. Nearly every company today working on the IoT comes up with the same basic solution: use my server and you'll be fine. But if we really believe there will be trillions of these devices, that just can't scale. We need a system that is open a scalable and by using the URL as a basic building block, we open this up and get the same resilience that the web enjoys.
The Internet of Things is tied together with a thin strand that is known as time. Coincidentally, at the core of nearly all data analytics is a timestamp. When working with time series data there are a few core principles that everyone should consider, especially across datasets where time is the common boundary. In his session at Internet of @ThingsExpo, Jim Scott, Director of Enterprise Strategy & Architecture at MapR Technologies, discussed single-value, geo-spatial, and log time series data. By focusing on enterprise applications and the data center, he will use OpenTSDB as an example t...
P2P RTC will impact the landscape of communications, shifting from traditional telephony style communications models to OTT (Over-The-Top) cloud assisted & PaaS (Platform as a Service) communication services. The P2P shift will impact many areas of our lives, from mobile communication, human interactive web services, RTC and telephony infrastructure, user federation, security and privacy implications, business costs, and scalability. In his session at @ThingsExpo, Robin Raymond, Chief Architect at Hookflash, will walk through the shifting landscape of traditional telephone and voice services ...
The Domain Name Service (DNS) is one of the most important components in networking infrastructure, enabling users and services to access applications by translating URLs (names) into IP addresses (numbers). Because every icon and URL and all embedded content on a website requires a DNS lookup loading complex sites necessitates hundreds of DNS queries. In addition, as more internet-enabled ‘Things' get connected, people will rely on DNS to name and find their fridges, toasters and toilets. According to a recent IDG Research Services Survey this rate of traffic will only grow. What's driving t...
Enthusiasm for the Internet of Things has reached an all-time high. In 2013 alone, venture capitalists spent more than $1 billion dollars investing in the IoT space. With "smart" appliances and devices, IoT covers wearable smart devices, cloud services to hardware companies. Nest, a Google company, detects temperatures inside homes and automatically adjusts it by tracking its user's habit. These technologies are quickly developing and with it come challenges such as bridging infrastructure gaps, abiding by privacy concerns and making the concept a reality. These challenges can't be addressed w...
Explosive growth in connected devices. Enormous amounts of data for collection and analysis. Critical use of data for split-second decision making and actionable information. All three are factors in making the Internet of Things a reality. Yet, any one factor would have an IT organization pondering its infrastructure strategy. How should your organization enhance its IT framework to enable an Internet of Things implementation? In his session at Internet of @ThingsExpo, James Kirkland, Chief Architect for the Internet of Things and Intelligent Systems at Red Hat, described how to revolutioniz...
Bit6 today issued a challenge to the technology community implementing Web Real Time Communication (WebRTC). To leap beyond WebRTC’s significant limitations and fully leverage its underlying value to accelerate innovation, application developers need to consider the entire communications ecosystem.
The definition of IoT is not new, in fact it’s been around for over a decade. What has changed is the public's awareness that the technology we use on a daily basis has caught up on the vision of an always on, always connected world. If you look into the details of what comprises the IoT, you’ll see that it includes everything from cloud computing, Big Data analytics, “Things,” Web communication, applications, network, storage, etc. It is essentially including everything connected online from hardware to software, or as we like to say, it’s an Internet of many different things. The difference ...
Cloud Expo 2014 TV commercials will feature @ThingsExpo, which was launched in June, 2014 at New York City's Javits Center as the largest 'Internet of Things' event in the world.
SYS-CON Events announced today that Windstream, a leading provider of advanced network and cloud communications, has been named “Silver Sponsor” of SYS-CON's 16th International Cloud Expo®, which will take place on June 9–11, 2015, at the Javits Center in New York, NY. Windstream (Nasdaq: WIN), a FORTUNE 500 and S&P 500 company, is a leading provider of advanced network communications, including cloud computing and managed services, to businesses nationwide. The company also offers broadband, phone and digital TV services to consumers primarily in rural areas.
"There is a natural synchronization between the business models, the IoT is there to support ,” explained Brendan O'Brien, Co-founder and Chief Architect of Aria Systems, in this SYS-CON.tv interview at the 15th International Cloud Expo®, held Nov 4–6, 2014, at the Santa Clara Convention Center in Santa Clara, CA.
The major cloud platforms defy a simple, side-by-side analysis. Each of the major IaaS public-cloud platforms offers their own unique strengths and functionality. Options for on-site private cloud are diverse as well, and must be designed and deployed while taking existing legacy architecture and infrastructure into account. Then the reality is that most enterprises are embarking on a hybrid cloud strategy and programs. In this Power Panel at 15th Cloud Expo (http://www.CloudComputingExpo.com), moderated by Ashar Baig, Research Director, Cloud, at Gigaom Research, Nate Gordon, Director of T...
An entirely new security model is needed for the Internet of Things, or is it? Can we save some old and tested controls for this new and different environment? In his session at @ThingsExpo, New York's at the Javits Center, Davi Ottenheimer, EMC Senior Director of Trust, reviewed hands-on lessons with IoT devices and reveal a new risk balance you might not expect. Davi Ottenheimer, EMC Senior Director of Trust, has more than nineteen years' experience managing global security operations and assessments, including a decade of leading incident response and digital forensics. He is co-author of t...

ARMONK, N.Y., Nov. 20, 2014 /PRNewswire/ --  IBM (NYSE: IBM) today announced that it is bringing a greater level of control, security and flexibility to cloud-based application development and delivery with a single-tenant version of Bluemix, IBM's platform-as-a-service. The new platform enables developers to build ap...

Technology is enabling a new approach to collecting and using data. This approach, commonly referred to as the "Internet of Things" (IoT), enables businesses to use real-time data from all sorts of things including machines, devices and sensors to make better decisions, improve customer service, and lower the risk in the creation of new revenue opportunities. In his General Session at Internet of @ThingsExpo, Dave Wagstaff, Vice President and Chief Architect at BSQUARE Corporation, discuss the real benefits to focus on, how to understand the requirements of a successful solution, the flow of ...
The security devil is always in the details of the attack: the ones you've endured, the ones you prepare yourself to fend off, and the ones that, you fear, will catch you completely unaware and defenseless. The Internet of Things (IoT) is nothing if not an endless proliferation of details. It's the vision of a world in which continuous Internet connectivity and addressability is embedded into a growing range of human artifacts, into the natural world, and even into our smartphones, appliances, and physical persons. In the IoT vision, every new "thing" - sensor, actuator, data source, data con...
"BSQUARE is in the business of selling software solutions for smart connected devices. It's obvious that IoT has moved from being a technology to being a fundamental part of business, and in the last 18 months people have said let's figure out how to do it and let's put some focus on it, " explained Dave Wagstaff, VP & Chief Architect, at BSQUARE Corporation, in this SYS-CON.tv interview at @ThingsExpo, held Nov 4-6, 2014, at the Santa Clara Convention Center in Santa Clara, CA.
Focused on this fast-growing market’s needs, Vitesse Semiconductor Corporation (Nasdaq: VTSS), a leading provider of IC solutions to advance "Ethernet Everywhere" in Carrier, Enterprise and Internet of Things (IoT) networks, introduced its IStaX™ software (VSC6815SDK), a robust protocol stack to simplify deployment and management of Industrial-IoT network applications such as Industrial Ethernet switching, surveillance, video distribution, LCD signage, intelligent sensors, and metering equipment. Leveraging technologies proven in the Carrier and Enterprise markets, IStaX is designed to work ac...
C-Labs LLC, a leading provider of remote and mobile access for the Internet of Things (IoT), announced the appointment of John Traynor to the position of chief operating officer. Previously a strategic advisor to the firm, Mr. Traynor will now oversee sales, marketing, finance, and operations. Mr. Traynor is based out of the C-Labs office in Redmond, Washington. He reports to Chris Muench, Chief Executive Officer. Mr. Traynor brings valuable business leadership and technology industry expertise to C-Labs. With over 30 years' experience in the high-tech sector, John Traynor has held numerous...
The 3rd International @ThingsExpo, co-located with the 16th International Cloud Expo - to be held June 9-11, 2015, at the Javits Center in New York City, NY - announces that it is now accepting Keynote Proposals. The Internet of Things (IoT) is the most profound change in personal and enterprise IT since the creation of the Worldwide Web more than 20 years ago. All major researchers estimate there will be tens of billions devices - computers, smartphones, tablets, and sensors - connected to the Internet by 2020. This number will continue to grow at a rapid pace for the next several decades.