Welcome!

.NET Authors: David Fletcher, Srinivasan Sundara Rajan, Pat Romanski, Tad Anderson, Adine Deford

News Feed Item

BB&T annonce des bénéfices annuels record pour 2012 ; les résultats du 4e trimestre en hausse de 29 % pour se situer à 506 millions $ ; le BPA s'élève à 0,71 $, soit une hausse de 29 %

WINSTON-SALEM, Caroline du Nord, 17 janvier 2013 /PRNewswire/ -- BB&T Corporation (NYSE: BBT) a annoncé aujourd'hui un bénéfice net attribuable aux actionnaires ordinaires de 506 millions $ pour le quatrième trimestre, en hausse de 29 % comparativement aux 391 millions $ enregistrés au quatrième trimestre 2011. Le bénéfice par action ordinaire diluée s'élève à 0,71 $, soit une hausse de 29 % par rapport 0,55 $ rapporté au quatrième trimestre de l'année dernière. Le rendement de l'actif moyen a augmenté au cours du trimestre pour se situer à 1,20 % comparativement à 0,93 % au quatrième trimestre de l'année dernière. Le rendement des capitaux propres moyens des actionnaires ordinaires s'élevait à 10,5 %, soit une hausse par rapport à 8,8 % pour le même trimestre de l'année dernière.

Pour l'exercice 2012, BB&T a enregistré un bénéfice net record attribuable aux actionnaires ordinaires à hauteur de 1,9 milliard $, soit en hausse de 49 % par rapport à 1,3 milliard $ en 2011. En 2012, le bénéfice par action ordinaire diluée s'est chiffré à 2,70 $ par rapport à 1,83 $ par action ordinaire diluée en 2011, soit une hausse de 48 %.

« BB&T a connu une année 2012 exceptionnelle », a déclaré Kelly S. King, président et directeur général. « Nous avons enregistré un bénéfice net record durant l'année et avons réalisé la plupart de nos initiatives stratégiques. Le bénéfice net d'intérêts a augmenté de 23 % pour l'année, grâce à un rendement record des prêts sur créances hypothécaires, les assurances, les services bancaires d'investissement et le courtage. Ces résultats record sont la conséquence d'une forte amélioration des coûts de crédit et de la hausse du bénéfice net d'intérêts supérieure à 6 %. La marge nette d'intérêts est restée solide à 3,84 % pour ce trimestre. Nous sommes ravis que nos frais autres que d'intérêts soient essentiellement restés au même niveau que l'année dernière malgré l'ajout de Crump Insurance et BankAtlantic au cours de l'année. De plus, nous avons réussi à générer un levier d'exploitation positif. »

« Malgré la conjoncture difficile et les obstacles saisonniers, la moyenne des prêts détenus aux fins de placement a poursuivi sa croissance. Cette hausse a été favorisée par les prêts commerciaux et industriels, la vente directe au détail et les prêts hypothécaires résidentiels, qui ont augmenté de plus de 5 % chacun sur une base annualisée comparativement au trimestre précédent. »

« La moyenne des dépôts a augmenté de près de 10 % et les dépôts non rémunérés sont en hausse de 25 % sur une base annualisée. La valeur des dépôts combinés s'est également améliorée, entraînant une baisse des coûts des dépôts rémunérés de 18 points de base comparativement au quatrième trimestre de l'année dernière.

« Il est important à noter que nous enregistrons une amélioration soutenue du crédit à grande échelle », a précisé Kelly S. King. « Les actifs non performants ont baissé de 11 % comparativement au trimestre précédent. Cette amélioration comprend une baisse de 23 % des biens immobiliers saisis pour atteindre le niveau le plus bas des cinq dernières années. Les radiations nettes, excluant les prêts garantis, se situaient à 1,04 %, soit le niveau le plus bas des quatre dernières années.

« Je suis également fier d'avoir accompli notre mission sous d'autres aspects. Les associés de BB&T se sont vu accorder une prestigieuse récompense de l'industrie pour les services offerts à notre clientèle et l'impact positif qu'ils ont eu dans la vie de plus 1,6 million de personnes au sein de la communauté par le biais de notre projet annuel Lighthouse. Nous avons aussi assumé un rôle de leader pour défendre l'importance du secteur des services financiers dans la création d'une économie saine. »

Points marquants des résultats du quatrième trimestre 2012

  • La moyenne des prêts et des crédits-baux détenus aux fins de placement a augmenté de 3,0 % sur l'année, par rapport au troisième trimestre 2012
    • La moyenne des prêts commerciaux et industriels a augmenté de 5,4 %
    • La moyenne des prêts immobiliers commerciaux et des autres prêts a augmenté de 7,7 %
    • La moyenne des prêts de vente directe au détail a augmenté de 6,3 %
    • La moyenne des prêts hypothécaires résidentiels a augmenté de 5,7 %
    • La moyenne des prêts à crédit renouvelable a augmenté de 8,2 %
    • La moyenne des prêts ADC résidentiels a baissé de 35,3 %
  • Le chiffre d'affaires s'élevait à 2,5 milliards $ au quatrième trimestre, soit une hausse trimestrielle annualisée de 8,0 %
    • Les revenus nets d'intérêts ont totalisé 1,5 milliard $, soit une hausse annuelle de 5,1 % par rapport au troisième trimestre 2012 ajusté pour un bénéfice de 26 millions $ de l'amortissement accéléré des gains de couverture
    • Le bénéfice net d'intérêts était de 1,0 milliard $, soit une hausse de 23,5 % grâce à des résultats forts des prêts sur créances hypothécaires, des assurances, des services bancaires d'investissements et du courtage
    • Atteinte d'un levier d'exploitation positif
  • La moyenne des dépôts a augmenté pour se situer à 3,1 milliards $, soit une hausse trimestrielle annualisée de 9,5 %
    • La moyenne des dépôts non rémunérés a augmenté pour atteindre 1,9 milliard $, soit une hausse de 24,7 %
    • Les coûts des dépôts rémunérés ont baissé de 4 points de base pour atteindre 0,38 % ce trimestre
  • Les mesures de qualité de l'actif se sont améliorées significativement
    • Les actifs non performants ont baissé de 182 millions $ ou de 10,6 % à l'exception des actifs garantis
    • Par rapport à la totalité des actifs, à l'exception des actifs garantis, les actifs non performants sont passés de 0,97 % au dernier trimestre à 0,85 %
    • Les radiations nettes, excluant les prêts garantis, se sont chiffrées à 1,04 % de la moyenne des prêts pendant le trimestre.
  • Les niveaux de capitaux sont demeurés solides
    • Les fonds propres tangibles ont représenté 6,9 %
    • Le ratio de fonds propres de catégorie 1 (Tier 1) s'est élevé à 9,7 %
    • Le ratio des fonds propres de catégorie 1 à risque (Tier 1) s'est élevé à 11,4 %
    • Le ratio d'effet de levier était de 8,2 %
    • Le total de fonds propres s'est élevé à 14,3 %

Présentation des résultats et récapitulatifs des résultats trimestriels

Pour écouter la diffusion en direct de la téléconférence sur les résultats du quatrième trimestre 2012 BB&T aujourd'hui à 7 h 30 (heure de la côte Est des États-Unis), composez le (888) 632-5009 et tapez le code du participant : 5184622. Le document de présentation qui sera utilisé pendant la conférence sur les résultats peut être consulté sur notre site Web. La rediffusion de la téléconférence sera accessible jusqu'au 17 février 2013 sur le site Web de BB&T, ou en composant le 1-888-203-1112 (code d'accès 4313363).

Pour avoir accès à présentation, y compris à l'annexe de données réconciliées non conformes aux PCGR, veuillez visiter le site www.BBT.com et cliquez sur la section « À propos » puis rendez-vous dans la partie intitulée « Investor Relations ». Cliquez sur « View Recent Presentations » pour accéder au document de présentation.

La Présentation des résultats du quatrième trimestre 2012 de BB&T, qui contient des tableaux financiers détaillés, peut être consultée sur le site Web de BB&T à l'adresse suivante : www.BBT.com/financials.html.

À propos de BB&T

Au 31 décembre 2012, BB&T était l'une des sociétés holdings de services financiers les plus importantes des États-Unis avec 183,9 milliards de dollars d'actifs et une capitalisation boursière se chiffrant à 20,4 milliards de dollars. Basée à Winston-Salem, en Caroline du Nord, la société exploite environ 1 830 centres financiers répartis dans 12 États et à Washington, D.C. et offre une gamme complète de services bancaires destinés aux particuliers et aux entreprises, de courtage en valeurs mobilières, de gestion d'actifs, de produits et services hypothécaires et d'assurances. Entreprise classée au Fortune 500, BB&T est systématiquement citée par J.D. Power and Associates, l'U.S. Small Business Administration, Greenwich Associates et d'autres agences, pour le niveau exceptionnel de la satisfaction de la clientèle. Vous pouvez trouver plus d'informations à propos de BB&T et de sa gamme complète de produits et services sur www.BBT.com.

Les ratios des fonds propres ici indiqués sont provisoires. Les données sur la qualité des crédits excluent, s'il y a lieu, les prêts garantis et les prêts garantis par le gouvernement.

Le présent communiqué de presse contient des informations et des mesures de résultat qui ont été déterminées par l'application de méthodes autres que celles des principes comptables généralement reconnus aux États-Unis d'Amérique (« PCGR »). La direction de BB&T utilise ces mesures « non conformes aux PCGR » pour analyser les résultats de l'entreprise et l'efficacité de ses opérations. Elle considère que ces mesures non conformes aux PCGR permettent de mieux comprendre les opérations en cours, optimisent la comparaison des résultats avec ceux des périodes antérieures et permettent de démontrer les effets des profits et des pertes significatifs enregistrés au cours de la période. La société considère que pour procéder à une analyse sérieuse de ses résultats financiers, il est nécessaire de comprendre les facteurs sous-jacents de ces résultats. La direction de BB&T pense que les investisseurs peuvent utiliser ces mesures non conformes aux PCGR pour analyser les résultats financiers sans que ceux-ci ne soient altérés par des éléments inhabituels qui pourraient masquer les tendances des résultats sous-jacents de la société. Les présentes informations ne doivent pas être considérées comme se substituant aux mesures financières déterminées conformément aux PCGR, pas plus qu'elles ne doivent être nécessairement considérés comme des mesures comparables aux mesures non conformes aux PCGR présentées par d'autres sociétés. On peut trouver ci-dessous une liste de types de mesures non conformes aux PCGR utilisés dans le présent communiqué de presse :

  • Les fonds propres tangibles et les ratios de fonds propres de première catégorie (Tier 1) ont été déterminés par application de mesures non conformes aux PCGR. Pour déterminer ces ratios, BB&T utilise la définition qui en est donnée par le Supervisory Capital Assessment Program (SCAP). Le ratio de fonds propres de première catégorie Bâle III (Tier 1 Bâle III) a également été déterminé par application de mesures non conformes aux PCGR et représente la meilleure estimation des exigences règlementaires proposées faite par la direction, lesquelles sont sujettes à modification. La direction de BB&T utilise ces mesures pour évaluer la qualité de son capital et pense qu'elles pourraient être utiles aux investisseurs dans leur analyse de la société.
  • Les ratios relatifs à la qualité des fonds propres ont été ajustés afin de neutraliser l'incidence des prêts acquis et des propriétés saisies couvertes par l'accord de partage des pertes de la Federal Deposit Insurance Corporation (FDIC), dans la mesure où la direction considère que leur prise en compte aurait comme effet de distordre ces ratios et empêcherait de les comparer à d'autres périodes présentées ou à d'autres portefeuilles non impactés par la comptabilisation selon la méthode de l'acquisition.
  • Les ratios relatifs aux commissions perçues et à l'efficience sont basés sur des mesures non conformes aux PCGR dans la mesure où ils excluent les gains sur titres (pertes), les dépenses liées aux propriétés saisies, l'amortissement des actifs incorporels, les charges liées aux opérations de fusion et de restructuration, l'incidence de la comptabilisation du partage des pertes couvertes par la FDIC et autres éléments associés.
  • Le rendement des capitaux propres tangibles moyens attribuables aux actionnaires a été déterminé par application de mesures non conformes aux PCGR qui calculent le rendement des capitaux propres moyens attribuables aux actionnaires sans prise en compte de l'incidence des actifs incorporels et de leur amortissement respectif.

On peut trouver une réconciliation desdites mesures non conformes aux PCGR avec les mesures PCGR les plus directement comparables sur le site Web de BB&T, dans la rubrique intitulée « Investor Relations », ainsi que dans la Présentation des résultats trimestriels de BB&T pour le quatrième trimestre 2012, laquelle peut être consultée sur le site Web de BB&T à l'adresse suivante : www.BBT.com/financials.html.

Le présent communiqué de presse contient certains énoncés prospectifs tels que définis par la loi Private Securities Litigation Reform Act de 1995. Ces énoncés peuvent se rapporter à des questions qui impliquent des risques significatifs, des incertitudes, des estimations et des hypothèses faites par la direction. Les résultats réels pourraient donc différer des résultats estimatifs. Veuillez vous reporter aux communications effectuées par BB&T auprès de la Securities and Exchange Commission pour un récapitulatif des facteurs importants susceptibles d'affecter les énoncés prospectifs de BB&T. BB&T n'est nullement tenue de réviser les présentes déclarations postérieurement à la date de parution de ce communiqué de presse.

More Stories By PR Newswire

Copyright © 2007 PR Newswire. All rights reserved. Republication or redistribution of PRNewswire content is expressly prohibited without the prior written consent of PRNewswire. PRNewswire shall not be liable for any errors or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

@ThingsExpo Stories
DevOps Summit 2015 New York, co-located with the 16th International Cloud Expo - to be held June 9-11, 2015, at the Javits Center in New York City, NY - announces that it is now accepting Keynote Proposals. The widespread success of cloud computing is driving the DevOps revolution in enterprise IT. Now as never before, development teams must communicate and collaborate in a dynamic, 24/7/365 environment. There is no time to wait for long development cycles that produce software that is obsolete at launch. DevOps may be disruptive, but it is essential.
“In the past year we've seen a lot of stabilization of WebRTC. You can now use it in production with a far greater degree of certainty. A lot of the real developments in the past year have been in things like the data channel, which will enable a whole new type of application," explained Peter Dunkley, Technical Director at Acision, in this SYS-CON.tv interview at @ThingsExpo, held Nov 4–6, 2014, at the Santa Clara Convention Center in Santa Clara, CA.
SYS-CON Events announced today that Windstream, a leading provider of advanced network and cloud communications, has been named “Silver Sponsor” of SYS-CON's 16th International Cloud Expo®, which will take place on June 9–11, 2015, at the Javits Center in New York, NY. Windstream (Nasdaq: WIN), a FORTUNE 500 and S&P 500 company, is a leading provider of advanced network communications, including cloud computing and managed services, to businesses nationwide. The company also offers broadband, phone and digital TV services to consumers primarily in rural areas.
The major cloud platforms defy a simple, side-by-side analysis. Each of the major IaaS public-cloud platforms offers their own unique strengths and functionality. Options for on-site private cloud are diverse as well, and must be designed and deployed while taking existing legacy architecture and infrastructure into account. Then the reality is that most enterprises are embarking on a hybrid cloud strategy and programs. In this Power Panel at 15th Cloud Expo (http://www.CloudComputingExpo.com), moderated by Ashar Baig, Research Director, Cloud, at Gigaom Research, Nate Gordon, Director of T...
The Internet of Things is not new. Historically, smart businesses have used its basic concept of leveraging data to drive better decision making and have capitalized on those insights to realize additional revenue opportunities. So, what has changed to make the Internet of Things one of the hottest topics in tech? In his session at @ThingsExpo, Chris Gray, Director, Embedded and Internet of Things, discussed the underlying factors that are driving the economics of intelligent systems. Discover how hardware commoditization, the ubiquitous nature of connectivity, and the emergence of Big Data a...

ARMONK, N.Y., Nov. 20, 2014 /PRNewswire/ --  IBM (NYSE: IBM) today announced that it is bringing a greater level of control, security and flexibility to cloud-based application development and delivery with a single-tenant version of Bluemix, IBM's platform-as-a-service. The new platform enables developers to build ap...

"BSQUARE is in the business of selling software solutions for smart connected devices. It's obvious that IoT has moved from being a technology to being a fundamental part of business, and in the last 18 months people have said let's figure out how to do it and let's put some focus on it, " explained Dave Wagstaff, VP & Chief Architect, at BSQUARE Corporation, in this SYS-CON.tv interview at @ThingsExpo, held Nov 4-6, 2014, at the Santa Clara Convention Center in Santa Clara, CA.
SYS-CON Events announced today that IDenticard will exhibit at SYS-CON's 16th International Cloud Expo®, which will take place on June 9-11, 2015, at the Javits Center in New York City, NY. IDenticard™ is the security division of Brady Corp (NYSE: BRC), a $1.5 billion manufacturer of identification products. We have small-company values with the strength and stability of a major corporation. IDenticard offers local sales, support and service to our customers across the United States and Canada. Our partner network encompasses some 300 of the world's leading systems integrators and security s...
"People are a lot more knowledgeable about APIs now. There are two types of people who work with APIs - IT people who want to use APIs for something internal and the product managers who want to do something outside APIs for people to connect to them," explained Roberto Medrano, Executive Vice President at SOA Software, in this SYS-CON.tv interview at Cloud Expo, held Nov 4–6, 2014, at the Santa Clara Convention Center in Santa Clara, CA.
Nigeria has the largest economy in Africa, at more than US$500 billion, and ranks 23rd in the world. A recent re-evaluation of Nigeria's true economic size doubled the previous estimate, and brought it well ahead of South Africa, which is a member (unlike Nigeria) of the G20 club for political as well as economic reasons. Nigeria's economy can be said to be quite diverse from one point of view, but heavily dependent on oil and gas at the same time. Oil and natural gas account for about 15% of Nigera's overall economy, but traditionally represent more than 90% of the country's exports and as...
The Internet of Things is a misnomer. That implies that everything is on the Internet, and that simply should not be - especially for things that are blurring the line between medical devices that stimulate like a pacemaker and quantified self-sensors like a pedometer or pulse tracker. The mesh of things that we manage must be segmented into zones of trust for sensing data, transmitting data, receiving command and control administrative changes, and peer-to-peer mesh messaging. In his session at @ThingsExpo, Ryan Bagnulo, Solution Architect / Software Engineer at SOA Software, focused on desi...
"At our booth we are showing how to provide trust in the Internet of Things. Trust is where everything starts to become secure and trustworthy. Now with the scaling of the Internet of Things it becomes an interesting question – I've heard numbers from 200 billion devices next year up to a trillion in the next 10 to 15 years," explained Johannes Lintzen, Vice President of Sales at Utimaco, in this SYS-CON.tv interview at @ThingsExpo, held Nov 4–6, 2014, at the Santa Clara Convention Center in Santa Clara, CA.
"For over 25 years we have been working with a lot of enterprise customers and we have seen how companies create applications. And now that we have moved to cloud computing, mobile, social and the Internet of Things, we see that the market needs a new way of creating applications," stated Jesse Shiah, CEO, President and Co-Founder of AgilePoint Inc., in this SYS-CON.tv interview at 15th Cloud Expo, held Nov 4–6, 2014, at the Santa Clara Convention Center in Santa Clara, CA.
SYS-CON Events announced today that Gridstore™, the leader in hyper-converged infrastructure purpose-built to optimize Microsoft workloads, will exhibit at SYS-CON's 16th International Cloud Expo®, which will take place on June 9-11, 2015, at the Javits Center in New York City, NY. Gridstore™ is the leader in hyper-converged infrastructure purpose-built for Microsoft workloads and designed to accelerate applications in virtualized environments. Gridstore’s hyper-converged infrastructure is the industry’s first all flash version of HyperConverged Appliances that include both compute and storag...
Today’s enterprise is being driven by disruptive competitive and human capital requirements to provide enterprise application access through not only desktops, but also mobile devices. To retrofit existing programs across all these devices using traditional programming methods is very costly and time consuming – often prohibitively so. In his session at @ThingsExpo, Jesse Shiah, CEO, President, and Co-Founder of AgilePoint Inc., discussed how you can create applications that run on all mobile devices as well as laptops and desktops using a visual drag-and-drop application – and eForms-buildi...
We certainly live in interesting technological times. And no more interesting than the current competing IoT standards for connectivity. Various standards bodies, approaches, and ecosystems are vying for mindshare and positioning for a competitive edge. It is clear that when the dust settles, we will have new protocols, evolved protocols, that will change the way we interact with devices and infrastructure. We will also have evolved web protocols, like HTTP/2, that will be changing the very core of our infrastructures. At the same time, we have old approaches made new again like micro-services...
Code Halos - aka "digital fingerprints" - are the key organizing principle to understand a) how dumb things become smart and b) how to monetize this dynamic. In his session at @ThingsExpo, Robert Brown, AVP, Center for the Future of Work at Cognizant Technology Solutions, outlined research, analysis and recommendations from his recently published book on this phenomena on the way leading edge organizations like GE and Disney are unlocking the Internet of Things opportunity and what steps your organization should be taking to position itself for the next platform of digital competition.
The 3rd International Internet of @ThingsExpo, co-located with the 16th International Cloud Expo - to be held June 9-11, 2015, at the Javits Center in New York City, NY - announces that its Call for Papers is now open. The Internet of Things (IoT) is the biggest idea since the creation of the Worldwide Web more than 20 years ago.
As the Internet of Things unfolds, mobile and wearable devices are blurring the line between physical and digital, integrating ever more closely with our interests, our routines, our daily lives. Contextual computing and smart, sensor-equipped spaces bring the potential to walk through a world that recognizes us and responds accordingly. We become continuous transmitters and receivers of data. In his session at @ThingsExpo, Andrew Bolwell, Director of Innovation for HP's Printing and Personal Systems Group, discussed how key attributes of mobile technology – touch input, sensors, social, and ...
In their session at @ThingsExpo, Shyam Varan Nath, Principal Architect at GE, and Ibrahim Gokcen, who leads GE's advanced IoT analytics, focused on the Internet of Things / Industrial Internet and how to make it operational for business end-users. Learn about the challenges posed by machine and sensor data and how to marry it with enterprise data. They also discussed the tips and tricks to provide the Industrial Internet as an end-user consumable service using Big Data Analytics and Industrial Cloud.