Welcome!

.NET Authors: ChandraShekar Dattatreya, Trevor Parsons, Peter Silva, Yeshim Deniz, Pat Romanski

News Feed Item

Western Copper and Gold annonce une étude de faisabilité positive sur Casino

VANCOUVER, Colombie-Britannique, January 8, 2013 /PRNewswire/ --

VAN après impôts de 1,8 milliard de $ (8 %), selon les cours à long terme des métaux

TRI après impôts de 20,1 %, selon les cours à long terme des métaux

Cours à long terme des métaux :Cu : 3,00 $US/lb, Au : 1,400 $US/oz, Ag : 25 $US/oz, Mo : 14 $US /lb

Réserve d'or de 8,9 millions d'onces, soit une hausse 0,5 million d'onces

Réserve de cuivre de 4,5 milliards de livres

Western Copper and Gold Corporation (« Western » ou la « Société ») (TSX : WRN ; NYSE MKT : WRN) a le plaisir de présenter les résultats de son étude de faisabilité définitive (l'« Étude de faisabilité » ou l'« Étude ») sur son gisement de cuivre-or-molybdène en propriété exclusive Casino (« Casino » ou le « projet »), dans le territoire du Yukon. Cette Étude recommande l'exécution du projet en tant que mine à ciel ouvert, avec un concentrateur traitant un volume nominal de 120 000 tonnes par jour et une installation de lixiviation en tas pour l'or traitant un volume nominal de 25 000 tonnes par jour. Selon l'Étude, ces installations produiraient en moyenne 399 000 onces d'or, 245 millions de livres de cuivre, 15 millions de livres de molybdène et 1,8 million d'onces d'argent par an pendant les quatre premières années de production.

L'Étude succède à l'étude de préfaisabilité en date du 17 mai 2011 (l'« Étude de préfaisabilité »). Elle incorpore une réserve actualisée et des travaux techniques actualisés significatifs, en particulier dans les domaines de l'alimentation en électricité, de la métallurgie et de la conception du schéma de production, et porte les travaux techniques sur le projet à un niveau de faisabilité.

« Nous sommes extrêmement satisfaits de l'Étude de faisabilité sur Casino », a déclaré Dale Corman, président du conseil d'administration et président-directeur général de Western. « Cette Étude établit Casino parmi les rares projets de cuivre-or de classe mondiale, de longue durée et économiquement vigoureux à un niveau d'étude de faisabilité. Le Yukon est un district minier majeur et nous sommes impatients d'obtenir nos permis dans le cadre de notre prochaine étape de développement. »

Dans le présent communiqué de presse, sauf avis contraire, les références au signe « $ » désignent des dollars canadiens et les références au signe « $US » désignent des dollars américains.


   
    POINTS MARQUANTS
     Investissement initial                             2,46 milliards $
     Délai de récupération*                              3,0 ans
     VAN avant impôts* (8 % de remise)                  2,82 milliards $
     VAN après impôts* (8 % de remise)                  1,83 milliard $
     TRI avant impôts* (100 % de capitaux propres)      24,0 %
     TRI après impôts* (100 % de capitaux propres)      20,1 %
     Réserve totale                                     1,12 milliard de tonnes
     Concentrateur                                        22 ans
     Lixiviation en tas                                   18 ans


*Selon les cours à long terme des métaux (se référer à la section « Résultats financiers » ci-dessous).

PRINCIPAUX CHANGEMENTS PAR RAPPORT À L'ÉTUDE DE PRÉFAISABILITÉ

De nombreux travaux techniques, sur le terrain et d'essais ont été réalisés entre la publication de l'Étude de préfaisabilité et celle de l'Étude de faisabilité. Ces travaux sont à l'origine des principaux changements suivants entre les deux études :

Lixiviation en tas

L'activité de lixiviation en tas a été modifiée d'une activité tout venant à une activité de concassage grossier et de convoyage et empilage, afin de parvenir à une récupération aurifère supérieure de 66 %. La réserve par lixiviation en tas a augmenté de 82 à 157 millions de tonnes en partie en raison de cette récupération aurifère accrue.

Métallurgie et schéma de production

Une vaste campagne de travaux d'essais métallurgiques a été menée en 2012, notamment des travaux d'essais sur du minerai frais prélevé sur le terrain spécifiquement pour cette campagne. Les récupérations métallurgiques améliorées obtenues dans les récents travaux d'essais sont reflétées dans l'Étude.

Les résultats de l'essai de fragmentation réalisé en 2012, qui a examiné les caractéristiques minérales des principaux types et altérations de roche, indiquent qu'une production moyenne de 124 000 tonnes par jour peut être obtenue en utilisant un modèle de concentrateur, comparativement à un volume de 120 000 tonnes par jour stipulé dans l'Étude de préfaisabilité. La production annuelle varie légèrement d'une année à l'autre en fonction de la dureté du minerai et cette variation a été prise en compte dans le modèle financier.

Un circuit de lixiviation de pyrite pour la récupération aurifère a été inclus dans l'Étude de préfaisabilité. Dans l'Étude de faisabilité, une analyse coûts/bénéfices de cette installation a entraîné le retrait de ce circuit du projet, mais il pourrait être incorporé ultérieurement.

Électricité

L'énergie électrique pour Casino sera fournie par une centrale électrique alimentée avec du gaz naturel liquéfié (« GNL ») provenant d'une nouvelle installation qui sera construite par un fournisseur externe à proximité des installations de traitement existantes actuellement en service à Fort Nelson, en Colombie-Britannique. La chaîne d'approvisionnement de GNL utilisée dans l'Étude repose sur plusieurs études techniques menées par Western et ses consultants et découle de discussions approfondies avec de potentiels fournisseurs externes dans la région de Fort Nelson.

Le GNL sera transporté par des camions citernes jusqu'à la facilité de stockage de GNL sur place, avant d'être vaporisé et d'alimenter la centrale pour générer de l'énergie électrique.

Flotte minière alimentée au GNL

L'infrastructure de GNL requise pour la centrale électrique sera également utilisée pour permettre au GNL d'alimenter la flotte de transport, notamment des tracteurs citernes transportant des concentrés, de la chaux, des corps broyants et du GNL. La technologie d'alimentation des camions de halage de la catégorie requise pour Casino est encore en cours de développement, mais les fournisseurs de camions de halage ont publiquement déclaré qu'ils se donnaient jusqu'à 2017 pour rendre cette technologie commercialement disponible, soit bien avant la date requise pour Casino.

L'utilisation du GNL pour le transport, mais aussi pour la génération d'électricité, représente une réduction significative des émissions de gaz à effet de serre par rapport aux autres carburants de substitution. L'utilisation du GNL a également un impact majeur sur la diminution du coût unitaire pour le transport minier.

RÉSULTATS FINANCIERS

L'Étude de faisabilité indique que les retombées économiques du projet justifient son développement complémentaire et l'obtention des permis et licences requis pour son exploitation.

Les résultats financiers de l'Étude ont été développés pour trois scénarios de cours des métaux différents. Les cours à long terme (« Long terme ») étaient basé sur les projections des cours à long terme du cuivre de Wood Mackenzie, ainsi que sur les projections typiques des analystes des cours à long terme des métaux pour les autres métaux et le taux de change à long terme $CAN:$US. Les directives de la Securities and Exchange Commission (« SEC ») des États-Unis sur la tarification emploient les cours moyens continus historiques sur trois ans de la bourse des métaux de Londres (LME), selon les chiffres de la fin-décembre 2012. Les cours à long terme figurant dans l'Étude sont en ligne avec, ou sont plus conservateurs que, les cours obtenus en suivant les directives de la SEC. Les cours au comptant (« Comptant ») désignent les cours au comptant à partir du 31 décembre 2012.

Veuillez noter qu'un taux de change entre le $CAN et le $US de 1,0 a été employé afin d'estimer les coûts d'investissement pour tous les scénarios de cours des métaux.

Le tableau ci-dessous résume les résultats financiers en fonction des trois scénarios de cours des métaux :


   
                                                                Long
                                                                terme     SEC  Comptant
     Cuivre ($US/lb)                                            3,00     3,67     3,57
     Molybdène ($US/lb)                                        14,00    14,67    11,80
     Or ($US/oz)                                               1 400    1 488    1 658
     Argent ($US/oz)                                           25,00    28,80    29,95
     Taux de change ($C:$US)                                    0,95     1,00     1,00
     VAN avant impôts (5 % de remise, millions $)              4 430    5 330    5 300
     VAN avant impôts (8 % de remise, millions $)              2 820    3 470    3 460
     TRI avant impôts (100 % de capitaux propres)               24,0 %   26,8 %   27,1 %
     VAN après impôts (5 % de remise, millions $)              2 990    3 620    3 600
     VAN après impôts (8 % de remise, millions $)              1 830    2 290    2 280
     TRI après impôts (100 % de capitaux propres)               20,1 %   22,5 %   22,7 %
     Délai de récupération (ans)                                 3,0      2,7      2,6
     Retour net de fonderie ($/t broyée)                       22,59    24,62    24,27
     Coût effectif de la production de cuivre* ($US/lb)        (0,81)   (0,85)   (0,90)


*Net de crédits pour les sous-produits.

Le minerai à teneur plus élevée est alimenté dans le concentrateur pendant les quatre premières années de l'exploitation du concentrateur. Ce facteur, conjugué à l'exploitation simultanée de l'installation de lixiviation en tas, est à l'origine d'une augmentation des flux de trésorerie annuels et d'autres mesures financières pendant cette période et contribue considérablement à la performance financière du projet.


   
                                                             Années 1 à 4*  Vie de la mine*
     Flux de trésorerie annuel moyen avant impôts (millions $)        773          531
     Flux de trésorerie annuel moyen après impôts (millions $)        682          400
     RNF moyen ($/t de minerai broyé)                               31,59        22,59
     % du chiffre d'affaires - Cuivre                                  48           46
     % du chiffre d'affaires - Métaux précieux                         40           37
                         % of Revenue - Or                             37           34
                        % of Revenue - Argent                           3            3
     % du chiffre d'affaires - Molybdène                               12           17


*Selon les cours à long terme des métaux.

COÛTS D'INVESTISSEMENT

L'investissement initial total dans le projet est estimé à 2,46 milliards de $, ce qui représente le coût direct et indirect total pour le développement complet du projet, y compris l'infrastructure et la centrale électrique associées. Le tableau ci-dessous montre la distribution du capital initial entre les différentes composantes. Le capital de maintien pour le projet s'élève à 362 millions de $.


   
     Coûts                                              millions $
     Coûts directs
               Équipement minier et développement de la mine   454
               Concentrateur (et installations connexes)       904
               Installation de lixiviation en tas              139
               Camp                                             70
     Sous-total des coûts directs                            1 566
     Coûts indirects                                           295
     Coûts infrastructurels
               Centrale électrique                             209
               Voie d'accès                                     99
               Bande d'atterrissage                             24
     Sous-total des coûts infrastructurels                     332
     Dépenses imprévues                                        218
     Charges du propriétaire                                    44
     TOTAL DES COÛTS D'INVESTISSEMENT                        2 456


COÛTS D'EXPLOITATION

Les coûts d'exploitation liés à l'installation de broyage ont été calculés à en moyenne 5,47 $ par tonne de minerai traité par l'usine tout au long de la durée de vie de la mine :


   
                                    ($/tonne)
     Broyage                          5,13 $
     Frais généraux et administratifs 0,34 $
     Total                            5,47 $


 

Les coûts d'exploitation liés à l'installation de lixiviation en tas s'élèvent en moyenne à 4,04 $ par tonne de minerai traité par lixiviation en tas tout au long de la durée de vie de cette installation.


   
                               ($/tonne)
     Lixiviation en tas          1,31 $
     ADR/SART                    2,73 $
     Total                       4,04 $


Les coûts miniers ont été calculés à en moyenne 1,66 $ par tonne de matériel déplacé et 2,63 $ par tonne de minerai en raison du faible coefficient de recouvrement de 0,59:1.


   
                                                     ($/tonne)
     Coût par tonne de matériel (minerai + déchets)     1,51 $
     Coût par tonne de minerai (broyage + lixiviation)  2,63 $
     Coût par tonne de minerai broyé                    3,05 $


Les coûts d'extraction et de broyage combinés sont estimés à 8,52 $ par tonne de minerai broyé.

RÉSERVES MINÉRALES

L'estimation des ressources minérales initialement présentée en novembre 2010 a été utilisée sans apporter de modification pour cette Étude de faisabilité.

L'Étude de faisabilité estime une réserve de minerai prouvée et probable par broyage conforme à la norme canadienne 43-101 (« NI 43-101 ») de 965 millions de tonnes et une réserve de minerai prouvée par lixiviation en tas de 157 millions de tonnes, comme le montre le tableau ci-dessous. Le total des métaux contenus dans les réserves minérales prouvées et probables combinées s'élève à 4,5 milliards de livres de cuivre, 8,9 millions d'onces d'or, 483 millions de livres de molybdène et 65 millions d'onces d'argent. La date effective de l'estimation des réserves minérales est le 7 janvier 2013.


   
                                           Tonnes      Cuivre    Or     Moly    Argent
                                          (millions)     (%)    (g/t)     (%)     (g/t)
     Réserve par broyage
     Réserve minérale prouvée                 91,6       0,336   0,437   0,0275    2,23
     Réserve minérale probable               873,6       0,190   0,219   0,0222    1,68
     Total Prouvée + Probable (broyage)      965,2       0,204   0,240   0,0227    1,74
     Réserve par lixiviation en tas
     Réserve minérale prouvée                 31,8       0,051   0,480     -       2,79
     Réserve minérale probable               125,7       0,032   0,244     -       2,06
     Total Prouvée + Probable (lixiviation)  157,4       0,036   0,292     -       2,21


PLAN DE DÉVELOPPEMENT

L'Étude de faisabilité évalue le développement du gisement Casino en tant que mine à ciel ouvert exploitée à l'aide d'un complexe minier avec concentrateur et lixiviation en tas. La production initiale se concentrera sur le plafond d'oxyde du gisement à l'aide de l'installation de lixiviation en tas afin de récupérer de l'or et de l'argent sous forme dorée. Le gisement sulfuré principal sera traité en utilisant un concentrateur conventionnel afin de produire des concentrés de cuivre-or-argent et de molybdène. Les données principales de l'usine de traitement sont présentées ci-dessous :


   
                                     Années 1 à 4  Vie de la mine
     Coefficient de recouvrement             0,49         0,59
     Production nominale
                         Broyage (tpd)    120 000      120 000
                      Lixiviation (tpd)    25 000       25 000
     Production moyenne annuelle de métal
                          Cuivre (Mlb)        245          171
                              Or (koz)        399          266
                          Argent (koz)      1 777        1 425
                        Molybdène (Mlb)      15,3         15,5
     Teneur moyenne annuelle du minerai avant traitement
                             Cuivre (%)     0,307 %      0,204 %
                               Or (g/t)     0,371        0,240
                           Argent (g/t)     2,103         1,74
                          Molybdène (%)     0,025 %      0,023 %
     Récupération (broyage)
                             Cuivre (%)      83,7 %       86,4 %
                                 Or (%)      67,7 %       67,1 %
                             Argent (%)      55,8 %       53,4 %
                          Molybdène (%)      64,8 %       70,7 %
     Récupération (lixiviation)
                                 Or (%)      66,0 %       66,0 %
                             Cuivre (%)      18,0 %       18,0 %
                             Argent (%)      26,0 %       26,0 %
     Production annuelle des concentrés
                    Cu (ktonnes sèches)       395          275
                    Mo (ktonnes sèches)        12           13
     Teneur moyenne des concentrés
                 Concentré de cuivre
                                Cu (%)       28,0 %       28,0 %
                              Au (g/t)       27,3         25,6
                              Ag (g/t)      127,7        147,8
                 Concentré de molybdène
                                Mo (%)       56,0 %       56,0 %


INFRASTRUCTURE

Une nouvelle voie d'accès de 132 km praticable par tous les temps sera développée, s'étendant de l'extrémité de la route Freegold existante et suivant généralement l'alignement de la « Piste Casino » existante jusqu'au site de la mine. Les concentrés seront transportés, stockés et chargés sur des navires par l'intermédiaire d'installations modernisées fournies par le port de Skagway, en Alaska. L'estimation des coûts d'exploitation du projet comprend les frais de service anticipés liés à la manutention des concentrés en se basant sur l'utilisation de ces installations modernisées.

CALENDRIER

La prochaine étape dans le développement du projet, qui consiste à déposer les demandes initiales dans le cadre du processus d'attribution des permis, devrait débuter à la fin de l'année 2013. L'obtention des permis devrait prendre environ deux ans. Sous réserve de l'obtention des permis nécessaires et du financement du projet selon des conditions acceptables, la construction devrait débuter au début de l'année 2016 avec une production via l'installation de lixiviation en tas prévue en 2017 et à l'aide du concentrateur à partir de 2019.

OPPORTUNITÉS

Les données économiques incluses dans l'Étude de faisabilité ne prennent pas en compte l'opportunité d'amélioration basée sur le partage de l'extension de la route Freegold et d'autres coûts infrastructurels liés au projet avec d'autres parties.

En outre, le projet contient une estimation de ressources minérales présumées significative, présentée dans le rapport technique en date du 17 mai 2011.

PERSPECTIVES

Étant donné les résultats positifs de l'Étude de faisabilité, Western prévoit de finaliser sa demande d'évaluation environnementale en vertu de la Loi sur l'évaluation environnementale et socioéconomique au Yukon (« LÉESY »), la première étape du processus d'attribution des permis.

TÉLÉCONFÉRENCE

Western tiendra une téléconférence le mardi 8 janvier 2013 à 10h, heure du Pacifique (13h, heure de l'Est) concernant l'Étude de faisabilité. Pour accéder à cette téléconférence, veuillez composer l'un des numéros suivants :

     Toronto et international :                   1-416-764-8688

     Numéro sans frais en Amérique du Nord :      1-888-390-0546

Un enregistrement archivé de cette téléconférence sera accessible sur le site Internet de la Société à l'adresse : http://www.westerncopperandgold.com

RAPPORT TECHNIQUE

M3, une entreprise multi-services d'ingénierie, d'approvisionnement, de construction et de gestion, est connue pour son expérience en matière de traitement du cuivre et ses capacités dans le développement et la construction de mines et d'usines de traitement des minéraux. La synthèse de l'Étude de faisabilité, préparée par M3, sera publiée sur le site Internet de la société (http://www.westerncopperandgold.com) ainsi que sur Sedar (http://www.sedar.com), sous la forme d'un rapport technique conforme à la norme NI 43-101, de même que sur Edgar sous un délai de 45 jours.

Conrad Huss, ingénieur professionnel chez M3, est la personne compétente responsable des informations de nature scientifique et technique figurant dans le présent communiqué de presse, conformément à la norme NI 43-101. Michael G. Hester, membre de l'Institut australien des mines et de la métallurgie d'Independent Mining Consultants, Inc., est la personne compétente responsable de la préparation de l'estimation des réserves figurant dans le présent communiqué de presse, conformément à la norme NI 43-101.

Les entreprises suivantes ont également contribué à l'Étude de faisabilité :

  • Knight Piésold and Co : environnement et permis, approvisionnement en eau, géotechnique, installation de gestion des résidus et lixiviation en tas
  • Associated Engineering Group Ltd. : routes hors site, transport et ports
  • Independent Mining Consultants, Inc. : extraction minière et réserves
  • International Metallurgical and Environmental Inc., ALS Metallurgy, Starkey & Associates, SGS Minerals Services, Metcon Research : essais métallurgiques et interprétation
  • Casselman Geological Services Ltd.: géologie
  • Giroux Consultants Ltd.  : estimation des ressources

À PROPOS DE WESTERN COPPER AND GOLD CORPORATION

Basée à Vancouver, Western Copper and Gold Corporation est une société d'exploration et de développement dotée de ressources et de réserves significatives de cuivre, d'or et de molybdène. La Société est propriétaire exclusive du projet Casino, situé dans le territoire du Yukon. Le projet Casino est l'un des gisements d'or, de cuivre, d'argent et de molybdène à ciel ouvert les plus vastes au monde. Pour tout complément d'information, veuillez consulter le site http://www.westerncopperandgold.com.

Au nom du conseil d'administration,

« Dale Corman »

F. Dale Corman

Président du conseil d'administration et PDG

Avertissement concernant les énoncés et renseignements prospectifs

Certains des énoncés et renseignements figurant dans le présent communiqué de presse constituent des « énoncés prospectifs » au sens du Private Securities Litigation Reform Act des États-Unis (1995) et des « renseignements prospectifs » au sens des lois canadiennes sur les valeurs mobilières applicables.Les énoncés et renseignements prospectifs expriment généralement des prédictions, des attentes, des croyances, des plans, des projections ou des hypothèses sur des évènements ou résultats futurs et ne constituent pas des faits de nature historique.Les énoncés et renseignements prospectifs peuvent inclure des termes tels que « peut », « pourrait », « s'attendre à  », « prévoir », « estimer », « avoir l'intention de », « anticiper », « croire », « cibler », « prédire », « programmer », « objectifs », « budgets » ou des termes similaires.Les énoncés et renseignements prospectifs figurant dans le présent communiqué de presse incluent, mais sans limitation, des énoncés ayant trait aux résultats de l'Étude de faisabilité positive sur Casino ; la viabilité technique et financière des activités d'extraction, de lixiviation et de traitement à Casino ; le potentiel économique du gisement minier Casino ; l'existence et la taille du gisement minier à Casino ; la redéfinition potentielle des ressources présumées en ressources minérales mesurées ou indiquées ; la durée de vie productive de la mine du projet Casino ; l'expansion et le développement potentiels du projet ; la synchronisation et le volume de la production future estimée ; les autorisations environnementales ; les demandes de permis pour la construction de la voie d'accès et de la mine ; le calendrier de développement pour le projet ; les délais estimés pour les phases d'obtention des permis, de travaux techniques complets, de construction routière, de construction du site et de production commerciale ; la capacité d'obtenir le financement nécessaire pour la construction et le développement de la mine selon des conditions acceptables ; les hausses potentielles des coûts, les délais et la complexité de l'attribution des permis, de la construction et du développement de la mine et de la capacité de conforter l'infrastructure nécessaire en raison de l'emplacement éloigné des projets miniers de la Société et des exigences en matière de consultations des Premières nations ; les activités minières prévues et le traitement des minerais ; la construction de l'infrastructure, des voies d'accès, du réseau d'alimentation et de distribution d'électricité, l'infrastructure de communication, l'aéroport et les installations de traitement des résidus ; la production annuelle de minerais et de déchets de la mine et les coefficients de recouvrement déchets/minerais ; l'alimentation en électricité pour le projet ; la capacité de traitement initiale et continue estimée ; le processus et les attentes concernant la récupération de métaux ; la production de métaux estimée pendant la durée de vie de la mine ; les coûts d'investissement estimés ; et les cours futurs des métaux projetés. Les renseignements concernant les réserves et les ressources minérales peuvent également être considérés comme des renseignements prospectifs, car ils reflètent une prédiction de la minéralisation qui serait observée en cas de développement et d'exploitation d'un gisement minier.

Tous les énoncés et renseignements prospectifs reposent sur les croyances actuelles et diverses hypothèses émises par Western ou ses consultants, de même que sur les informations actuellement à leur disposition.Ces hypothèses incluent, sans limitation, les modèles économiques pour Casino ; les coûts d'investissement estimés du projet ; les coûts de production ; la réussite des activités minières ; les cours futurs des métaux projetés ; la synchronisation et les coûts des travaux d'ingénierie, d'approvisionnement et de construction ; la synchronisation et l'obtention des permis et autorisations ; les conseils géologiques, métallurgiques, techniques, financiers et économiques que Western a reçu sont fiables et reposent sur des pratiques et méthodologies qui sont conformes aux normes du secteur ; et le financement continu des activités de Western. Bien que la direction estime que ces hypothèses sont raisonnables au vu des informations qui sont actuellement à sa disposition, elles peuvent s'avérer incorrectes. Par nature, les énoncés et renseignements prospectifs sont assujettis à des incertitudes et éventualités commerciales, économiques et compétitives significatives ainsi qu'à d'importants facteurs de risque, connus et inconnus, qui échappent à la capacité de contrôle et de prédiction de Western. Les résultats réels et les évènements futurs peuvent différer sensiblement de ceux anticipés dans les énoncés et renseignements prospectifs. Des exemples de risques potentiels sont énoncés dans le formulaire 40-F le plus récemment déposé par Western auprès de la Securities and Exchange Commission des États-Unis, ainsi que dans son bulletin d'information annuel le plus récemment déposé auprès des Autorités canadiennes en valeurs mobilières, à la date de publication du présent communiqué de presse. Par conséquent, les lecteurs ne doivent pas se fier outre mesure à ces énoncés et renseignements prospectifs.À moins que les lois applicables en matière de valeurs mobilières ne l'exigent, Western décline expressément toute intention ou obligation de mettre à jour ou réviser tout énoncé et renseignement prospectif afin de refléter de nouvelles informations, de futurs évènements ou pour quelque raison que ce soit.

Renseignements complémentaires :

Veuillez contacter Paul West-Sells, président et directeur d'exploitation, ou Justin Rasekh, directeur des communications institutionnelles et des relations avec les investisseurs, au +1-604-684-9497 ou par e-mail à l'adresse : [email protected]

More Stories By PR Newswire

Copyright © 2007 PR Newswire. All rights reserved. Republication or redistribution of PRNewswire content is expressly prohibited without the prior written consent of PRNewswire. PRNewswire shall not be liable for any errors or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

@ThingsExpo Stories
Scott Jenson leads a project called The Physical Web within the Chrome team at Google. Project members are working to take the scalability and openness of the web and use it to talk to the exponentially exploding range of smart devices. Nearly every company today working on the IoT comes up with the same basic solution: use my server and you'll be fine. But if we really believe there will be trillions of these devices, that just can't scale. We need a system that is open a scalable and by using the URL as a basic building block, we open this up and get the same resilience that the web enjoys.
The Internet of Things is tied together with a thin strand that is known as time. Coincidentally, at the core of nearly all data analytics is a timestamp. When working with time series data there are a few core principles that everyone should consider, especially across datasets where time is the common boundary. In his session at Internet of @ThingsExpo, Jim Scott, Director of Enterprise Strategy & Architecture at MapR Technologies, discussed single-value, geo-spatial, and log time series data. By focusing on enterprise applications and the data center, he will use OpenTSDB as an example t...
P2P RTC will impact the landscape of communications, shifting from traditional telephony style communications models to OTT (Over-The-Top) cloud assisted & PaaS (Platform as a Service) communication services. The P2P shift will impact many areas of our lives, from mobile communication, human interactive web services, RTC and telephony infrastructure, user federation, security and privacy implications, business costs, and scalability. In his session at @ThingsExpo, Robin Raymond, Chief Architect at Hookflash, will walk through the shifting landscape of traditional telephone and voice services ...
The Domain Name Service (DNS) is one of the most important components in networking infrastructure, enabling users and services to access applications by translating URLs (names) into IP addresses (numbers). Because every icon and URL and all embedded content on a website requires a DNS lookup loading complex sites necessitates hundreds of DNS queries. In addition, as more internet-enabled ‘Things' get connected, people will rely on DNS to name and find their fridges, toasters and toilets. According to a recent IDG Research Services Survey this rate of traffic will only grow. What's driving t...
Enthusiasm for the Internet of Things has reached an all-time high. In 2013 alone, venture capitalists spent more than $1 billion dollars investing in the IoT space. With "smart" appliances and devices, IoT covers wearable smart devices, cloud services to hardware companies. Nest, a Google company, detects temperatures inside homes and automatically adjusts it by tracking its user's habit. These technologies are quickly developing and with it come challenges such as bridging infrastructure gaps, abiding by privacy concerns and making the concept a reality. These challenges can't be addressed w...
Explosive growth in connected devices. Enormous amounts of data for collection and analysis. Critical use of data for split-second decision making and actionable information. All three are factors in making the Internet of Things a reality. Yet, any one factor would have an IT organization pondering its infrastructure strategy. How should your organization enhance its IT framework to enable an Internet of Things implementation? In his session at Internet of @ThingsExpo, James Kirkland, Chief Architect for the Internet of Things and Intelligent Systems at Red Hat, described how to revolutioniz...
Bit6 today issued a challenge to the technology community implementing Web Real Time Communication (WebRTC). To leap beyond WebRTC’s significant limitations and fully leverage its underlying value to accelerate innovation, application developers need to consider the entire communications ecosystem.
The definition of IoT is not new, in fact it’s been around for over a decade. What has changed is the public's awareness that the technology we use on a daily basis has caught up on the vision of an always on, always connected world. If you look into the details of what comprises the IoT, you’ll see that it includes everything from cloud computing, Big Data analytics, “Things,” Web communication, applications, network, storage, etc. It is essentially including everything connected online from hardware to software, or as we like to say, it’s an Internet of many different things. The difference ...
Cloud Expo 2014 TV commercials will feature @ThingsExpo, which was launched in June, 2014 at New York City's Javits Center as the largest 'Internet of Things' event in the world.
SYS-CON Events announced today that Windstream, a leading provider of advanced network and cloud communications, has been named “Silver Sponsor” of SYS-CON's 16th International Cloud Expo®, which will take place on June 9–11, 2015, at the Javits Center in New York, NY. Windstream (Nasdaq: WIN), a FORTUNE 500 and S&P 500 company, is a leading provider of advanced network communications, including cloud computing and managed services, to businesses nationwide. The company also offers broadband, phone and digital TV services to consumers primarily in rural areas.
"There is a natural synchronization between the business models, the IoT is there to support ,” explained Brendan O'Brien, Co-founder and Chief Architect of Aria Systems, in this SYS-CON.tv interview at the 15th International Cloud Expo®, held Nov 4–6, 2014, at the Santa Clara Convention Center in Santa Clara, CA.
The major cloud platforms defy a simple, side-by-side analysis. Each of the major IaaS public-cloud platforms offers their own unique strengths and functionality. Options for on-site private cloud are diverse as well, and must be designed and deployed while taking existing legacy architecture and infrastructure into account. Then the reality is that most enterprises are embarking on a hybrid cloud strategy and programs. In this Power Panel at 15th Cloud Expo (http://www.CloudComputingExpo.com), moderated by Ashar Baig, Research Director, Cloud, at Gigaom Research, Nate Gordon, Director of T...

ARMONK, N.Y., Nov. 20, 2014 /PRNewswire/ --  IBM (NYSE: IBM) today announced that it is bringing a greater level of control, security and flexibility to cloud-based application development and delivery with a single-tenant version of Bluemix, IBM's platform-as-a-service. The new platform enables developers to build ap...

An entirely new security model is needed for the Internet of Things, or is it? Can we save some old and tested controls for this new and different environment? In his session at @ThingsExpo, New York's at the Javits Center, Davi Ottenheimer, EMC Senior Director of Trust, reviewed hands-on lessons with IoT devices and reveal a new risk balance you might not expect. Davi Ottenheimer, EMC Senior Director of Trust, has more than nineteen years' experience managing global security operations and assessments, including a decade of leading incident response and digital forensics. He is co-author of t...
Technology is enabling a new approach to collecting and using data. This approach, commonly referred to as the "Internet of Things" (IoT), enables businesses to use real-time data from all sorts of things including machines, devices and sensors to make better decisions, improve customer service, and lower the risk in the creation of new revenue opportunities. In his General Session at Internet of @ThingsExpo, Dave Wagstaff, Vice President and Chief Architect at BSQUARE Corporation, discuss the real benefits to focus on, how to understand the requirements of a successful solution, the flow of ...
The security devil is always in the details of the attack: the ones you've endured, the ones you prepare yourself to fend off, and the ones that, you fear, will catch you completely unaware and defenseless. The Internet of Things (IoT) is nothing if not an endless proliferation of details. It's the vision of a world in which continuous Internet connectivity and addressability is embedded into a growing range of human artifacts, into the natural world, and even into our smartphones, appliances, and physical persons. In the IoT vision, every new "thing" - sensor, actuator, data source, data con...
"BSQUARE is in the business of selling software solutions for smart connected devices. It's obvious that IoT has moved from being a technology to being a fundamental part of business, and in the last 18 months people have said let's figure out how to do it and let's put some focus on it, " explained Dave Wagstaff, VP & Chief Architect, at BSQUARE Corporation, in this SYS-CON.tv interview at @ThingsExpo, held Nov 4-6, 2014, at the Santa Clara Convention Center in Santa Clara, CA.
Focused on this fast-growing market’s needs, Vitesse Semiconductor Corporation (Nasdaq: VTSS), a leading provider of IC solutions to advance "Ethernet Everywhere" in Carrier, Enterprise and Internet of Things (IoT) networks, introduced its IStaX™ software (VSC6815SDK), a robust protocol stack to simplify deployment and management of Industrial-IoT network applications such as Industrial Ethernet switching, surveillance, video distribution, LCD signage, intelligent sensors, and metering equipment. Leveraging technologies proven in the Carrier and Enterprise markets, IStaX is designed to work ac...
C-Labs LLC, a leading provider of remote and mobile access for the Internet of Things (IoT), announced the appointment of John Traynor to the position of chief operating officer. Previously a strategic advisor to the firm, Mr. Traynor will now oversee sales, marketing, finance, and operations. Mr. Traynor is based out of the C-Labs office in Redmond, Washington. He reports to Chris Muench, Chief Executive Officer. Mr. Traynor brings valuable business leadership and technology industry expertise to C-Labs. With over 30 years' experience in the high-tech sector, John Traynor has held numerous...
The 3rd International @ThingsExpo, co-located with the 16th International Cloud Expo - to be held June 9-11, 2015, at the Javits Center in New York City, NY - announces that it is now accepting Keynote Proposals. The Internet of Things (IoT) is the most profound change in personal and enterprise IT since the creation of the Worldwide Web more than 20 years ago. All major researchers estimate there will be tens of billions devices - computers, smartphones, tablets, and sensors - connected to the Internet by 2020. This number will continue to grow at a rapid pace for the next several decades.