Click here to close now.

Welcome!

.NET Authors: Elizabeth White, Liz McMillan, Pat Romanski, Jaynesh Shah, Carmen Gonzalez

News Feed Item

EURO DISNEY S.C.A.: Annonce ses résultats de l'exercice 2012

MARNE-LA-VALLEE, France, November 8, 2012 /PRNewswire/ --

  • Chiffre d'affaires en hausse de 2 % à 1,3 milliard d'euros, reflétant un niveau record de fréquentation des parcs avec 16 millions de visiteurs et une augmentation des dépenses par visiteur
  • EBITDA en baisse de 7 millions d'euros à 177 millions d'euros, reflétant une moindre performance des activités de développement immobilier
  • Chiffre d'affaires et EBITDA en hausse sur le second semestre, respectivement de 5 % et 10 %, grâce notamment aux festivités du 20ème anniversaire  
  • Perte nette en hausse de 36 millions d'euros, principalement liée à l'impact non récurrent du refinancement de la dette du Groupe pour 32 millions d'euros
  • Finalisation du refinancement de la dette du Groupe permettant de réduire le coût de la dette et de bénéficier d'une plus grande flexibilité pour investir dans le développement des activités

Euro Disney S.C.A. (la "Société"), société mère d'Euro Disney Associés S.C.A. ("EDA"), société d'exploitation de Disneyland® Paris, a présenté aujourd'hui les résultats financiers consolidés du groupe (le "Groupe") pour l'exercice 2012, qui s'est achevé le 30 septembre 2012 (l' "Exercice")[1].

    Données financières clés                                 Exercice
    (en millions d'euros, non audité)             2012         2011           2010

    Produits des activités ordinaires          1 324,3      1 294,2        1 271,8
    Charges d'exploitation                    (1 320,9)    (1 282,7)      (1 237,7)
    Résultat d'exploitation                        3,4         11,5           34,1
 
    Plus : dotations aux amortissements          173,8        173,0          167,4
    EBITDA2                                      177,2        184,5          201,5
    EBITDA en pourcentage du chiffre d'affaires   13,4%        14,3%          15,8%
 
    Résultat net de l'ensemble consolidé        (100,2)       (63,9)         (45,2)
    Part du Groupe                               (85,6)       (55,6)         (39,9)
    Part des minoritaires                        (14,6)        (8,3)          (5,3)
 
    Flux de trésorerie liés à l'exploitation     142,7        168,7          236,7
    Flux de trésorerie utilisés pour les
     opérations d'investissement                (152,0)       (79,6)         (86,8)
    Free cash flow 2                              (9,3)        89,1          149,9
    Trésorerie et équivalents de trésorerie
     - solde en fin de période                   114,3        366,1          400,3
 


Données opérationnelles clés[2]

    Fréquentation des parcs à thèmes 
    (en millions)                                 16,0         15,6           15,0
    Dépense moyenne par visiteur (en euros)      46,44        46,16          45,21
    Taux d'occupation des hôtels                  84,0%        87,1%          85,4%
    Dépense moyenne par chambre (en euros)      231,33       218,80         208,92

    --------------------------------------------------
    1. Les comptes consolidés du Groupe ont été arrêtés par le Gérant le 7 novembre 2012.
    2. Veuillez vous référer à l'Annexe 8 pour la définition de l'EBITDA, du Free 
       cash flow et des statistiques opérationnelles clés.


Concernant les résultats, Philippe Gas, Président d'Euro Disney S.A.S., a déclaré :

"Au cours de l'exercice 2012, Euro Disney a franchi deux étapes clés de son histoire. En premier lieu, les festivités de notre 20ème anniversaire nous ont donné une visibilité sans précédent dans toute l'Europe, ce qui a contribué à notre bonne performance au second semestre avec une progression de 5 % des revenus de nos activités touristiques. En second lieu, avec le soutien de The Walt Disney Company, le Groupe a sensiblement amélioré son profil d'endettement grâce à une opération de refinancement d'un montant de 1,3 milliard d'euros.

Nous avons atteint une fréquentation record de 16 millions de visiteurs dans un contexte économique difficile, ce qui démontre la solidité de nos fondamentaux, la pertinence de nos stratégies et la forte attractivité de notre produit. La hausse de la satisfaction des visiteurs et la croissance de l'activité que nous constatons aujourd'hui ne sont que les premiers retours sur les investissements réalisés depuis 18 mois dans nos actifs et pour nos Cast Members.

L'exercice 2012 a été une année charnière pour Disneyland Paris. Avec l'aide de nos Cast Members, nous sommes confiants dans notre capacité à nous appuyer sur les succès récents pour poursuivre le développement de la destination et la croissance de nos activités pour atteindre une rentabilité durable dans les années à venir."

Refinancement du Groupe de 2012

Le 18 septembre 2012, le Groupe a annoncé le refinancement de sa dette, à l'exception des financements déjà consentis par The Walt Disney Company ("TWDC"), par des prêts octroyés par TWDC et deux de ses filiales françaises, pour un montant global de 1 332 millions d'euros (le "Refinancement de 2012"). Le Refinancement de 2012 a été finalisé le 27 septembre 2012. Grâce à ce refinancement, le taux d'intérêt moyen de la dette du Groupe s'est réduit de façon sensible et le Groupe bénéficie désormais d'une plus grande flexibilité opérationnelle grâce à la suppression des contraintes financières imposées par les précédents accords de financement, notamment celles relatives aux restrictions en matière d'investissements. Enfin, l'extension de la maturité de la dette jusqu'en 2030 ainsi qu'un échéancier de remboursement plus progressif permettent au Groupe d'améliorer sa capacité à investir dans le développement de son activité sur le long terme et à créer plus de valeur pour l'ensemble de ses actionnaires.

Pour plus d'informations sur le Refinancement de 2012, voir les communiqués de presse des 18 et 27 septembre 2012, publiés par le Groupe et disponibles sur son site internet.

Chiffre d'affaires par activité

                                                Exercice             Variation
    (en millions d'euros, non audité)         2012        2011  Montant        %

    Parcs à thèmes                           750,5       723,2     27,3        3,8%
    Hôtels et Disney Village(R)              518,6       510,8      7,8        1,5%
    Autres                                    45,9        37,7      8,2       21,8%
    Activités touristiques                 1 315,0     1 271,7     43,3        3,4%
    Activités de développement immobilier      9,3        22,5    (13,2)     (58,7)%
    Chiffre d'affaires                     1 324,3     1 294,2     30,1        2,3%


Le chiffre d'affaires généré par les activités touristiques est en hausse de 43,3 millions d'euros pour s'établir à 1 315,0 millions d'euros, contre 1 271,7 millions d'euros au titre de l'exercice précédent.

Le chiffre d'affaires des parcs à thèmes augmente de 4 % pour s'établir à 750,5 millions d'euros, contre 723,2 millions d'euros au titre de l'exercice précédent, reflétant une hausse de 3 % de la fréquentation des parcs à thèmes à 16,0 millions de visiteurs, ainsi qu'une augmentation de 1 % de la dépense moyenne par visiteur à 46,44 euros. La hausse de la fréquentation des parcs à thèmes s'explique par un plus grand nombre de visiteurs français et belges, partiellement compensé par une baisse du nombre de visiteurs espagnols, italiens et néerlandais. L'augmentation de la dépense moyenne par visiteur traduit une augmentation des dépenses en marchandises et en restauration, partiellement compensée par une diminution des dépenses liées aux entrées.

Le chiffre d'affaires des hôtels et du Disney Village® est en hausse de 2 % pour s'établir à 518,6 millions d'euros, contre 510,8 millions d'euros au titre de l'exercice précédent, reflétant une hausse de 6 % de la dépense moyenne par chambre à 231,33 euros, partiellement compensée par une baisse de 3,1 points du taux d'occupation des hôtels à 84,0 %. La hausse de la dépense moyenne par chambre s'explique par une hausse du prix des chambres, partiellement compensée par une baisse des dépenses en restauration. La diminution du taux d'occupation des hôtels s'est traduite par 60 000 nuitées de moins qu'au cours de l'exercice précédent, correspondant essentiellement à une baisse du nombre de visiteurs en provenance des marchés étrangers, ainsi qu'à une baisse de l'activité de tourisme d'affaires, partiellement compensées par une hausse du nombre de visiteurs français passant la nuit sur le site.

Les autres revenus sont en hausse de 8,2 millions d'euros pour s'établir à 45,9 millions d'euros contre 37,7 millions d'euros au titre de l'exercice précédent. Cette hausse s'explique par une augmentation des revenus liés aux services de transport et de voyages proposés aux visiteurs et par une hausse des revenus de partenariat.

Le chiffre d'affaires généré par les activités de développement immobilier est en baisse de 13,2 millions d'euros pour s'établir à 9,3 millions d'euros, contre 22,5 millions d'euros au titre de l'exercice précédent. Cette baisse s'explique par un nombre inférieur de transactions conclues au cours de l'Exercice par rapport à l'exercice précédent. Compte tenu de la nature des activités de développement immobilier du Groupe, le nombre et l'importance des transactions varient d'une année à l'autre.

Charges d'exploitation

                                               Exercice           Variation
    (en millions d'euros, non audité)       2012        2011  Montant      %
    Charges d'exploitation directes (1)  1 077,5     1 052,1     25,4     2,4%
    Dépenses de marketing et ventes        136,0       128,6      7,4     5,8%
    Frais généraux et administratifs       107,4       102,0      5,4     5,3%
    Charges d'exploitation               1 320,9     1 282,7     38,2     3,0%
 


  1. Les charges d'exploitation directes comprennent principalement les frais de personnel opérationnel, les dotations aux amortissements liées aux opérations, les coûts des ventes, les redevances de licence et la rémunération du gérant. Au titre de l'Exercice et de l'exercice précédent, les redevances de licence et la rémunération du gérant s'élevaient respectivement à 76,8 millions d'euros et 74,2 millions d'euros.

Les charges d'exploitation directes sont en hausse de 25,4 millions d'euros par rapport à l'exercice précédent, traduisant principalement une hausse des salaires et des frais variables liés au volume des activités touristiques, partiellement compensée par une baisse des charges liées aux activités de développement immobilier.  

Les dépenses de marketing et ventes sont en hausse de 7,4 millions d'euros par rapport à l'exercice précédent. Cette hausse s'explique essentiellement par des campagnes media supplémentaires, ainsi que par une augmentation des activités liées aux ventes.

Les frais généraux et administratifs sont en hausse de 5,4 millions d'euros par rapport à l'exercice précédent, traduisant la hausse des salaires, ainsi que davantage d'initiatives menées en faveur des employés du Groupe et une augmentation des dépenses liées aux projets informatiques.

Charges financières nettes

                                                 Exercice            Variation
    (en millions d'euros, non audité)       2012       2011    Montant        %
    Produits financiers                      4,8        5,0      (0,2)     (4,0)%
    Charges financières, hors impact du
     Refinancement de 2012                 (76,5)     (80,7)      4,2      (5,2)%
    Sous-total                             (71,7)     (75,7)      4,0      (5,3)%
    Charges financières nettes liées au
     Refinancement de 2012                 (32,0)         -     (32,0)      n/a
    Charges financières nettes            (103,7)     (75,7)    (28,0)     37,0%


n/a : non applicable.

Les charges financières, hors impact du Refinancement de 2012, sont en baisse de 4,2 millions d'euros, reflétant la diminution de la dette moyenne par rapport à l'exercice précédent, ainsi qu'une hausse des intérêts intégrés au financement des immobilisations en cours.

Les charges nettes liées au Refinancement de 2012 se sont élevées à 32,0 millions d'euros. Ce montant se compose des coûts relatifs à l'exercice par le Groupe des options d'achat des actifs du Parc Disneyland® et des terrains sous-jacents, de cinq hôtels et du Disney Village®. Ces actifs étaient précédemment loués dans le cadre de contrats de crédit-bail. Ces coûts ont été partiellement compensés par un gain net lié à l'extinction de la dette. Ces impacts sont détaillés dans le tableau ci-dessous :

    (en millions d'euros, non audité)                                   Exercice 2012
    Frais variables relatifs à l'exercice anticipé des options d'achat         (36,0)
    Droits d'enregistrement, nets des reprises de provisions                   (38,4)
    Frais de notaires                                                           (2,0)
    Impact net de l'acquisition des actifs                                     (76,4)
 
    Impact net de l'extinction de la dette                                      44,4
 
    Charges financières nettes liées au Refinancement de 2012                  (32,0)
 


Résultat net

Au titre de l'Exercice, la perte nette de l'ensemble consolidé s'établit à 100,2 millions d'euros, contre une perte nette de 63,9 millions d'euros au titre de l'exercice précédent. Cette augmentation de la perte nette de 36,3 millions d'euros reflète notamment l'impact net du Refinancement de 2012. La perte nette part du Groupe s'élève à 85,6 millions d'euros et la perte nette part des minoritaires s'établit à 14,6 millions d'euros.

Flux de trésorerie

Au 30 septembre 2012, la trésorerie et les équivalents de trésorerie s'élèvent à 114,3 millions d'euros, en baisse de 251,8 millions d'euros par rapport au 30 septembre 2011.

                                                                 Exercice
    (en millions d'euros, non audité)                       2012        2011  Variation
    Flux de trésorerie liés à l'exploitation               142,7       168,7     (26,0)
    Flux de trésorerie utilisés pour les 
     opérations d'investissement                          (152,0)      (79,6)    (72,4)
    Free cash flow                                          (9,3)       89,1     (98,4)
    Flux de trésorerie liés aux opérations de financement (242,5)     (123,3)   (119,2)
    Variation de trésorerie et équivalents de trésorerie  (251,8)      (34,2)   (217,6)
 
    Trésorerie et équivalents de trésorerie 
      - solde en début de période                          366,1       400,3     (34,2)
    Trésorerie et équivalents de trésorerie
      - solde en fin de période                            114,3       366,1    (251,8)
 


Le Free cash flow utilisé au cours de l'Exercice s'établit à 9,3 millions d'euros, contre 89,1 millions d'euros générés au titre de l'exercice précédent.

Les flux de trésorerie générés par l'exploitation s'élèvent à 142,7 millions d'euros au titre de l'Exercice, contre 168,7 millions d'euros générés au titre de l'exercice précédent. Cette baisse s'explique par un besoin en fonds de roulement plus élevé, principalement dû aux paiements anticipés effectués lors du Refinancement de 2012, notamment sur les intérêts courus de la dette refinancée. Ces derniers ont été réglés en septembre 2012 alors qu'ils auraient dû être payés au cours de l'exercice 2013 et des exercices suivants. Ces effets sont partiellement compensés par un moindre besoin en fonds de roulement relatif aux activités de développement immobilier et par un report complémentaire de paiement en dette subordonnée à long terme de 8,9 millions d'euros de redevances de licence.

Les flux de trésorerie utilisés pour les opérations d'investissement s'élèvent à 152,0 millions d'euros au cours de l'Exercice, contre 79,6 millions d'euros utilisés au titre de l'exercice précédent. Cette hausse reflète les investissements liés à un projet de développement pluriannuel du Parc Walt Disney Studios®, qui comprend notamment une nouvelle attraction, ainsi que les investissements destinés à renforcer l'expérience des visiteurs pour les festivités du 20ème anniversaire de Disneyland Paris®.

Les flux de trésorerie utilisés par les opérations de financement s'élèvent à 242,5 millions d'euros au cours de l'Exercice, contre 123,3 millions d'euros utilisés au titre de l'exercice précédent. Cette hausse s'explique principalement par les remboursements d'emprunts bancaires réalisés par le Groupe aux échéances prévues jusqu'au Refinancement de 2012, ainsi que par les impacts du Refinancement de 2012 sur la trésorerie.

Evènements récents et à venir

Festivités du 20ème anniversaire

Les festivités du 20ème anniversaire de Disneyland Paris® ont été lancées en avril dernier. De nouvelles expériences sont proposées aux visiteurs, dont Disney Dreams®!, un spectacle nocturne qui a généré l'un des taux de satisfaction les plus élevés jamais constaté pour un spectacle ou une attraction.  

Echéances de remboursement des emprunts

Le Groupe prévoit de rembourser 1,4 million d'euros d'emprunts TWDC au cours de l'exercice 2013, conformément aux nouvelles échéances définies dans le cadre du Refinancement de 2012.

Villages Nature

Le projet Villages Nature, développé en partenariat avec le Groupe Pierre & Vacances - Center Parcs via une filiale commune détenue à 50 %, a franchi plusieurs étapes au cours des derniers mois. Les permis de construire de la première tranche portant sur 857 hébergements (appartements et cottages), ainsi que sur la plupart des équipements collectifs, ont été délivrés et les autorisations nécessaires obtenues auprès du préfet de région. La phase de commercialisation auprès des investisseurs individuels devrait débuter au cours du premier semestre de l'exercice 2013, l'ouverture au public étant prévue en 2016.


Webcast présentant les résultats : le 8 novembre 2012 à 11h00 (heure de l'Europe centrale)

Pour se connecter au webcast et pour consulter la présentation des résultats de l'exercice 2012 aux analystes : http://corporate.disneylandparis.fr/relations-investisseurs/publications/index.xhtml

Toutes les informations financières peuvent être consultées sur notre site internet

http://corporate.disneylandparis.fr

Code ISIN :         FR0010540740

Code Reuters :      EDLP.PA

Code Bloomberg :    EDL:FP


Le Groupe exploite le site de Disneyland® Paris qui comprend le Parc Disneyland®, sept hôtels à thèmes d'une capacité totale d'environ 5 800 chambres (sans tenir compte d'environ 2 400 chambres des hôtels exploités par des partenaires tiers, localisés sur le site), deux centres de congrès, le centre de divertissements Disney Village® et un parcours de golf de 27 trous. L'activité du Groupe comprend également le développement d'un site de 2 230 hectares, dont la moitié reste à développer. Les actions d'Euro Disney S.C.A. sont inscrites et cotées sur NYSE Euronext Paris.

    Annexe 1 :     Compte de résultat consolidé

    Annexe 2 :     Compte de résultat consolidé par segment

    Annexe 3 :     Etat de la situation financière consolidée

    Annexe 4 :     Tableau des flux de trésorerie consolidés

    Annexe 5 :     Tableau de variation des capitaux propres consolidés

    Annexe 6 :     Tableau de variation des emprunts

    Annexe 7 :     Comptes de résultat consolidés semestriels

    Annexe 8 :     Définitions

 

EURO DISNEY S.C.A.
Résultats de l'exercice 2012

                                                                              ANNEXE 1

Compte de résultat consolidé

                                                       Exercice               Variation
    (en millions d'euros, non audité)                2012          2011  Montant        %
 
    Produits des activités ordinaires             1 324,3       1 294,2     30,1      2,3%
    Charges d'exploitation                       (1 320,9)     (1 282,7)   (38,2)     3,0%
    Résultat d'exploitation                           3,4          11,5     (8,1)   (70,4)%
    Charges financières nettes                     (103,7)        (75,7)   (28,0)    37,0%
    Résultat des sociétés mises en équivalence        0,1           0,3     (0,2)     n/r
    Résultat avant impôts                          (100,2)        (63,9)   (36,3)    56,8%
    Impôt                                               -             -        -      n/a
    Résultat net de l'ensemble consolidé           (100,2)        (63,9)   (36,3)    56,8%
    Résultat net :
    Part du Groupe                                  (85,6)        (55,6)   (30,0)    54,0%
    Part des minoritaires                           (14,6)         (8,3)    (6,3)    75,9%


n/r : non représentatif.

n/a : non applicable.

 

                                                                              ANNEXE 2

Compte de résultat consolidé par segment

Activités touristiques

                                                          Exercice             Variation
    (en millions d'euros, non audité)                2012          2011  Montant        %
 
    Produits des activités ordinaires             1 315,0       1 271,7     43,3       3,4%
    Charges d'exploitation                       (1 316,8)     (1 270,5)   (46,3)      3,6%
    Résultat d'exploitation                          (1,8)          1,2     (3,0)      n/r
    Charges financières nettes                     (103,7)        (75,5)   (28,2)     37,4%
    Résultat des sociétés mises en équivalence        0,1           0,3     (0,2)      n/r
    Résultat avant impôts                          (105,4)        (74,0)   (31,4)     42,4%
    Impôt                                               -             -        -       n/a
    Résultat net de l'ensemble consolidé           (105,4)        (74,0)   (31,4)     42,4%
 


n/r : non représentatif.

n/a : non applicable.

 

Activités de développement immobilier

                                                    Exercice             Variation
    (en millions d'euros, non audité)            2012       2011   Montant        %
 
    Produits des activités ordinaires             9,3       22,5    (13,2)     (58,7)%
    Charges d'exploitation                       (4,1)     (12,2)     8,1      (66,4)%
    Résultat d'exploitation                       5,2       10,3     (5,1)     (49,5)%
    Charges financières nettes                      -       (0,2)     0,2        n/r
    Résultat des sociétés mises en équivalence      -          -        -        n/a
    Résultat avant impôts                         5,2       10,1     (4,9)     (48,5)%
    Impôt                                           -          -        -        n/a
    Résultat net de l'ensemble consolidé          5,2       10,1     (4,9)     (48,5)%
 


n/r : non représentatif.

n/a : non applicable.

                                                                              ANNEXE 3

Etat de la situation financière consolidée

                                                          Aux 30 septembre
    (en millions d'euros, non audité)                   2012             2011
 
    Actifs non courants
    Immobilisations corporelles                      1 860,8          1 880,3
    Immeubles de placement                              14,2             14,2
    Immobilisations incorporelles                       36,1             40,1
    Trésorerie des sociétés ad hoc                      21,3             79,7
    Autres                                               8,9             13,6
                                                     1 941,3          2 027,9
 
    Actifs courants
    Stocks                                              38,7             38,0
    Clients, comptes rattachés et autres créances      116,8            120,9
    Trésorerie et équivalents de trésorerie            114,3            366,1
    Autres                                              24,8             17,4
                                                       294,6            542,4
    Total actif                                      2 235,9          2 570,3
 
    Capitaux propres
    Capital social                                      39,0             39,0
    Primes d'émission                                1 627,3          1 627,3
    Réserves consolidées                           (1 659,4)        (1 574,0)
    Autres                                            (15,7)            (2,7)
    Total capitaux propres - part du Groupe            (8,8)             89,6
 
    Intérêts minoritaires                                2,7             86,6
    Total capitaux propres                             (6,1)            176,2
 
    Passifs non courants
    Emprunts                                         1 709,3          1 723,8
    Produits constatés d'avance                         15,6             16,1
    Provisions                                          12,3             21,4
    Autres                                              51,8             70,5
                                                     1 789,0          1 831,8
 
    Passifs courants
    Fournisseurs et autres créditeurs                  331,7            311,9
    Emprunts                                             1,7            152,9
    Produits constatés d'avance                        112,3             95,8
    Autres                                               7,3              1,7
                                                       453,0            562,3
 
    Total passif                                     2 242,0          2 394,1
    Total capitaux propres et passif                 2 235,9          2 570,3
 


                                                                              ANNEXE 4

Tableau des flux de trésorerie consolidés

                                                                             Exercice
    (en millions d'euros, non audité)                                    2012        2011
 
    Résultat net de l'ensemble consolidé                               (100,2)      (63,9)
 
    Eléments sans effet sur la trésorerie ou sur les actifs et passifs circulants
    :
    Dotations aux amortissements                                        173,8       173,0
    Impact du Refinancement de 2012 sur le résultat net                  32,0           -
    Variation nette des provisions                                        7,5         6,7
    Valeur nette comptable des immeubles de placement vendus                -         0,7
    Autres                                                                2,0         2,9
 
    Variation des actifs et passifs circulants
    Variation des créances, produits constatés d'avance et autres actifs  5,9        (4,1)
    Variation des stocks                                                 (0,8)       (8,8)
    Variation des créditeurs, charges constatées
     d'avance et autres passifs                                          22,5        62,2
    Flux de trésorerie liés à l'exploitation                            142,7       168,7
 
    Acquisition d'immobilisations corporelles et incorporelles         (148,1)      (77,0)
    Investissements liés aux sociétés mises en équivalence               (3,9)       (2,6)
    Flux de trésorerie liés aux opérations d'investissement            (152,0)      (79,6)
 
    Ventes nettes / (achats nets) d'actions propres                       0,3        (0,2)
    Remboursement des emprunts jusqu'au Refinancement de 2012          (136,4)     (123,1)
    Nouvelle dette accordée par TWDC lors du Refinancement de 2012    1 331,8           -
    Remboursement des emprunts lors du Refinancement de 2012         (1 336,2)          -
    Paiement de coûts encourus lors du Refinancement de 2012           (102,0)          -
    Flux de trésorerie liés aux opérations de financement              (242,5)     (123,3)
 
    Variations de trésorerie et équivalents de trésorerie              (251,8)      (34,2)
    Trésorerie et équivalents de trésorerie au début de la période      366,1       400,3
    Trésorerie et équivalents de trésorerie à la fin de la période      114,3       366,1
 


Compléments d'information sur les flux de trésorerie

                                                              Exercice
    (en millions d'euros, non audité)                    2012          2011
    Informations complémentaires :
    Paiement d'intérêts                                  69,9          45,3


                                                                              ANNEXE 5

Tableau de variation des capitaux propres consolidés

                            Au 30            
    (en millions d'euros, septembre     Résultat de         Déconsolidation
     non audité)             2011    l'exercice 2012  Autres   des sociétés 
                                                             de financement Au 30 septembre
                                                              de la Phase I            2012
 
    Capitaux propres
    Capital social           39,0             -          -             -             39,0
    Primes d'émission     1 627,3             -          -             -          1 627,3
    Réserves consolidées (1 574,0)        (85,6)       0,2             -         (1 659,4)
    Autres                   (2,7)            -      (13,0)(1)         -            (15,7)
    Total capitaux propres
     - part du Groupe        89,6         (85,6)     (12,8)            -             (8,8)
 
    Intérêts minoritaires    86,6         (14,6)      36,0 (2)    (105,3)             2,7
 
    Total capitaux propres  176,2        (100,2)      23,2        (105,3)            (6,1)
 


  1. Correspond principalement aux écarts actuariels sur les engagements d'indemnités de départ à la retraite des salariés ainsi que les pertes latentes sur les instruments de couverture de change.
  2. Correspond principalement à des montants encourus au cours du Refinancement de 2012 au bénéfice des associés des sociétés de financement de la Phase I. Dans le cadre du Refinancement de 2012, le Groupe a acquis certains actifs qu'il louait précédemment à ces sociétés dans le cadre de contrats de crédit-bail. Les sociétés de financement de la Phase I ont ensuite été déconsolidées.

 

                                                                              ANNEXE 6

Tableau de variation des emprunts

                                                                              Exercice 2012
    (en millions d'euros,      Au 30                                                  Au 30 
    non audité)            septembre                                              septembre 
                                2011  Augmentations  Diminutions(4) Transferts(5)      2012
 
    Emprunts CDC seniors       234,8           -           (234,8)           -            -
    Emprunts CDC subordonnés   820,4        10,7(1)        (831,1)           -            -
    Emprunts de la Phase IB     29,7         0,4(2)         (30,1)           -            -
    Avances Associés 
    - Phase IA                 191,0           -           (191,0)           -            -
    Avances Associés
    - Phase IB                  75,4         0,1(2)         (75,5)           -            -
    Dette TWDC                 372,3     1 338,2(3)             -         (1,4)     1 709,1
    Emprunts sur crédit-bail 
    capitalisé                   0,2         0,3                -         (0,3)         0,2
    Emprunts non courants    1 723,8     1 349,7         (1 362,5)        (1,7)     1 709,3
 
    Emprunts CDC seniors         2,1           -             (2,1)           -            -
    Emprunts CDC subordonnés     2,4           -             (2,4)           -            -
    Emprunts de la Phase IA     35,4         0,1(2)         (35,5)           -            -
    Emprunts de la Phase IB     20,2           -            (20,2)           -            -
    Avances Associés
    - Phase IA                  81,8           -            (81,8)           -            -
    Avances Associés
    - Phase IB                  10,9           -            (10,9)           -            -
    Dette TWDC                     -           -                -          1,4          1,4
    Emprunts sur crédit-bail
    capitalisé                   0,1         0,1             (0,2)         0,3          0,3
    Emprunts courants          152,9         0,2           (153,1)         1,7          1,7
    Total emprunts           1 876,7     1 349,9         (1 515,6)           -      1 711,0


  1. Dont 5,1 millions d'euros dans le cadre du mécanisme de report d'intérêts courus sur certains emprunts CDC subordonnés au titre de l'exercice précédent. Pour plus d'informations, voir le Document de Référence 2011.
  2. Ajustement pour taux d'intérêt effectif. Suite à la restructuration de 2005, ces emprunts ont été modifiés de façon substantielle. Conformément à la norme IAS 39, la valeur comptable de cette dette a été remplacée par sa juste valeur après modification. L'ajustement pour taux d'intérêt effectif reflète le taux d'intérêt estimé sur le marché lors de la modification, lequel était supérieur au taux contractuel.
  3. Augmentation liée aux nouveaux emprunts accordés par TWDC dans le cadre du Refinancement de 2012, ainsi qu'au report contractuel d'intérêts courus sur les emprunts TWDC avant le Refinancement de 2012.
  4. Diminution des emprunts liée au Refinancement de 2012, ainsi qu'aux remboursements des échéances contractuelles jusqu'au Refinancement de 2012.
  5. Transferts des emprunts non courants en emprunts courants, sur la base des échéances contractuelles de remboursement des 12 prochains mois.  

 


 

                                                                              ANNEXE 7

Comptes de résultat consolidés semestriels

Premier Semestre

                                                   Premier semestre              Variation
    (en millions d'euros, non audité)              2012           2011  Montant        %
 
    Produits des activités ordinaires             552,4          557,2    (4,8)    (0,9)%
    Charges d'exploitation                      (637,1)        (618,3)   (18,8)      3,0%
    Résultat d'exploitation                      (84,7)         (61,1)   (23,6)     38,6%
    Charges financières nettes                   (36,0)         (38,6)      2,6    (6,7)%
    Résultat des sociétés mises en équivalence    (0,2)            0,2    (0,4)       n/r
    Résultat avant impôts                       (120,9)         (99,5)   (21,4)     21,5%
    Impôt                                             -              -        -       n/a
    Résultat net de l'ensemble consolidé        (120,9)         (99,5)   (21,4)     21,5%
 
    Résultat d'exploitation                      (84,7)         (61,1)   (23,6)     38,6%
    Plus : dotations aux amortissements            86,4           86,3      0,1      0,1%
    EBITDA                                          1,7           25,2   (23,5)   (93,3)%
 


n/r : non représentatif.

n/a : non applicable.

Second Semestre

                                                   Second semestre          Variation
    (en millions d'euros, non audité)              2012          2011  Montant        %
 
    Produits des activités ordinaires             771,9         737,0     34,9        4,7%
    Charges d'exploitation                      (683,8)       (664,4)   (19,4)        2,9%
    Résultat d'exploitation                        88,1          72,6     15,5       21,3%
    Charges financières nettes                   (67,7)        (37,1)   (30,6)       82,5%
    Résultat des sociétés mises en équivalence      0,3           0,1      0,2         n/r
    Résultat avant impôts                          20,7          35,6   (14,9)     (41,9)%
    Impôt                                             -             -        -         n/a
    Résultat net de l'ensemble consolidé           20,7          35,6   (14,9)     (41,9)%
 
    Résultat d'exploitation                        88,1          72,6     15,5       21,3%
    Plus : dotations aux amortissements            87,4          86,7      0,7        0,8%
    EBITDA                                        175,5         159,3     16,2       10,2%
 


n/r : non représentatif.

n/a : non applicable.

                                                                              ANNEXE 8

Definitions

L'EBITDA (Earnings Before Interest, Taxes, Depreciation and Amortization) correspond au résultat d'exploitation avant dotation aux amortissements. L'EBITDA ne mesure pas la performance financière telle qu'elle est définie selon les normes IFRS et ne doit pas être considéré comme un substitut aux autres indicateurs que sont le résultat d'exploitation, le résultat net ou les flux de trésorerie liés à l'exploitation dans l'évaluation des résultats financiers du Groupe. Cependant, la direction du Groupe estime que l'EBITDA constitue un indicateur pertinent de l'appréciation de l'activité du Groupe.

Le Free cash flow correspond aux flux de trésorerie liés à l'exploitation moins ceux utilisés pour les opérations d'investissement. Le Free cash flow ne mesure pas la performance financière telle qu'elle est définie selon les normes IFRS et ne doit pas être considéré comme un substitut aux autres indicateurs que sont le résultat d'exploitation, le résultat net ou les flux de trésorerie liés à l'exploitation dans l'évaluation des résultats financiers du Groupe. Cependant, la direction du Groupe estime que le Free cash flow constitue un indicateur pertinent de l'appréciation de l'activité du Groupe.

La fréquentation des parcs à thèmes correspond au nombre de visiteurs des parcs à thèmes enregistré sur la base de la première entrée, c'est-à-dire qu'une personne visitant les deux parcs dans la même journée ne sera comptée qu'une seule fois.

La dépense moyenne par visiteur correspond au montant hors taxes moyen par jour comprenant le prix d'entrée et les dépenses en restauration et en marchandises et autres services dans les parcs à thèmes.

Le taux d'occupation des hôtels correspond au nombre de chambres occupées par jour en pourcentage du nombre de chambres total (le nombre de chambres total est d'environ 5 800 chambres).

La dépense moyenne par chambre correspond au montant hors taxes moyen par jour comprenant le prix de la chambre et des dépenses en restauration et en marchandises et autres services dans les hôtels.

Contact Presse
Laurent Manologlou
Tel: +331-64-74-59-50
Fax: +331-64-74-59-69
e-mail: [email protected]

Relations Investisseurs
Olivier Lambert
Tel: +331-64-74-58-55
Fax: +331-64-74-56-36
e-mail: [email protected]

Direction de la Communication
François Banon
Tel: +331-64-74-59-50
Fax: +331-64-74-59-69
e-mail: [email protected]

More Stories By PR Newswire

Copyright © 2007 PR Newswire. All rights reserved. Republication or redistribution of PRNewswire content is expressly prohibited without the prior written consent of PRNewswire. PRNewswire shall not be liable for any errors or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

@ThingsExpo Stories
In their session at @ThingsExpo, Shyam Varan Nath, Principal Architect at GE, and Ibrahim Gokcen, who leads GE's advanced IoT analytics, focused on the Internet of Things / Industrial Internet and how to make it operational for business end-users. Learn about the challenges posed by machine and sensor data and how to marry it with enterprise data. They also discussed the tips and tricks to provide the Industrial Internet as an end-user consumable service using Big Data Analytics and Industrial Cloud.
Sensor-enabled things are becoming more commonplace, precursors to a larger and more complex framework that most consider the ultimate promise of the IoT: things connecting, interacting, sharing, storing, and over time perhaps learning and predicting based on habits, behaviors, location, preferences, purchases and more. In his session at @ThingsExpo, Tom Wesselman, Director of Communications Ecosystem Architecture at Plantronics, will examine the still nascent IoT as it is coalescing, including what it is today, what it might ultimately be, the role of wearable tech, and technology gaps stil...
The explosion of connected devices / sensors is creating an ever-expanding set of new and valuable data. In parallel the emerging capability of Big Data technologies to store, access, analyze, and react to this data is producing changes in business models under the umbrella of the Internet of Things (IoT). In particular within the Insurance industry, IoT appears positioned to enable deep changes by altering relationships between insurers, distributors, and the insured. In his session at @ThingsExpo, Michael Sick, a Senior Manager and Big Data Architect within Ernst and Young's Financial Servi...
17th Cloud Expo, taking place Nov 3-5, 2015, at the Santa Clara Convention Center in Santa Clara, CA, will feature technical sessions from a rock star conference faculty and the leading industry players in the world. Cloud computing is now being embraced by a majority of enterprises of all sizes. Yesterday's debate about public vs. private has transformed into the reality of hybrid cloud: a recent survey shows that 74% of enterprises have a hybrid cloud strategy. Meanwhile, 94% of enterprises are using some form of XaaS – software, platform, and infrastructure as a service.
The Workspace-as-a-Service (WaaS) market will grow to $6.4B by 2018. In his session at 16th Cloud Expo, Seth Bostock, CEO of IndependenceIT, will begin by walking the audience through the evolution of Workspace as-a-Service, where it is now vs. where it going. To look beyond the desktop we must understand exactly what WaaS is, who the users are, and where it is going in the future. IT departments, ISVs and service providers must look to workflow and automation capabilities to adapt to growing demand and the rapidly changing workspace model.
Since 2008 and for the first time in history, more than half of humans live in urban areas, urging cities to become “smart.” Today, cities can leverage the wide availability of smartphones combined with new technologies such as Beacons or NFC to connect their urban furniture and environment to create citizen-first services that improve transportation, way-finding and information delivery. In her session at @ThingsExpo, Laetitia Gazel-Anthoine, CEO of Connecthings, will focus on successful use cases.
One of the biggest impacts of the Internet of Things is and will continue to be on data; specifically data volume, management and usage. Companies are scrambling to adapt to this new and unpredictable data reality with legacy infrastructure that cannot handle the speed and volume of data. In his session at @ThingsExpo, Don DeLoach, CEO and president of Infobright, will discuss how companies need to rethink their data infrastructure to participate in the IoT, including: Data storage: Understanding the kinds of data: structured, unstructured, big/small? Analytics: What kinds and how responsiv...
Building low-cost wearable devices can enhance the quality of our lives. In his session at Internet of @ThingsExpo, Sai Yamanoor, Embedded Software Engineer at Altschool, provided an example of putting together a small keychain within a $50 budget that educates the user about the air quality in their surroundings. He also provided examples such as building a wearable device that provides transit or recreational information. He then reviewed the resources available to build wearable devices at home including open source hardware, the raw materials required and the options available to power s...
How do APIs and IoT relate? The answer is not as simple as merely adding an API on top of a dumb device, but rather about understanding the architectural patterns for implementing an IoT fabric. There are typically two or three trends: Exposing the device to a management framework Exposing that management framework to a business centric logic Exposing that business layer and data to end users. This last trend is the IoT stack, which involves a new shift in the separation of what stuff happens, where data lives and where the interface lies. For instance, it's a mix of architectural styles ...
With major technology companies and startups seriously embracing IoT strategies, now is the perfect time to attend @ThingsExpo in Silicon Valley. Learn what is going on, contribute to the discussions, and ensure that your enterprise is as "IoT-Ready" as it can be! Internet of @ThingsExpo, taking place Nov 3-5, 2015, at the Santa Clara Convention Center in Santa Clara, CA, is co-located with 17th Cloud Expo and will feature technical sessions from a rock star conference faculty and the leading industry players in the world. The Internet of Things (IoT) is the most profound change in personal an...
DevOps tends to focus on the relationship between Dev and Ops, putting an emphasis on the ops and application infrastructure. But that’s changing with microservices architectures. In her session at DevOps Summit, Lori MacVittie, Evangelist for F5 Networks, will focus on how microservices are changing the underlying architectures needed to scale, secure and deliver applications based on highly distributed (micro) services and why that means an expansion into “the network” for DevOps.
The 3rd International @ThingsExpo, co-located with the 16th International Cloud Expo – to be held June 9-11, 2015, at the Javits Center in New York City, NY – is now accepting Hackathon proposals. Hackathon sponsorship benefits include general brand exposure and increasing engagement with the developer ecosystem. At Cloud Expo 2014 Silicon Valley, IBM held the Bluemix Developer Playground on November 5 and ElasticBox held the DevOps Hackathon on November 6. Both events took place on the expo floor. The Bluemix Developer Playground, for developers of all levels, highlighted the ease of use of...
We’re no longer looking to the future for the IoT wave. It’s no longer a distant dream but a reality that has arrived. It’s now time to make sure the industry is in alignment to meet the IoT growing pains – cooperate and collaborate as well as innovate. In his session at @ThingsExpo, Jim Hunter, Chief Scientist & Technology Evangelist at Greenwave Systems, will examine the key ingredients to IoT success and identify solutions to challenges the industry is facing. The deep industry expertise behind this presentation will provide attendees with a leading edge view of rapidly emerging IoT oppor...
Connected devices and the Internet of Things are getting significant momentum in 2014. In his session at Internet of @ThingsExpo, Jim Hunter, Chief Scientist & Technology Evangelist at Greenwave Systems, examined three key elements that together will drive mass adoption of the IoT before the end of 2015. The first element is the recent advent of robust open source protocols (like AllJoyn and WebRTC) that facilitate M2M communication. The second is broad availability of flexible, cost-effective storage designed to handle the massive surge in back-end data in a world where timely analytics is e...
We certainly live in interesting technological times. And no more interesting than the current competing IoT standards for connectivity. Various standards bodies, approaches, and ecosystems are vying for mindshare and positioning for a competitive edge. It is clear that when the dust settles, we will have new protocols, evolved protocols, that will change the way we interact with devices and infrastructure. We will also have evolved web protocols, like HTTP/2, that will be changing the very core of our infrastructures. At the same time, we have old approaches made new again like micro-services...
SYS-CON Events announced today that Gridstore™, the leader in hyper-converged infrastructure purpose-built to optimize Microsoft workloads, will exhibit at SYS-CON's 16th International Cloud Expo®, which will take place on June 9-11, 2015, at the Javits Center in New York City, NY. Gridstore™ is the leader in hyper-converged infrastructure purpose-built for Microsoft workloads and designed to accelerate applications in virtualized environments. Gridstore’s hyper-converged infrastructure is the industry’s first all flash version of HyperConverged Appliances that include both compute and storag...
For years, we’ve relied too heavily on individual network functions or simplistic cloud controllers. However, they are no longer enough for today’s modern cloud data center. Businesses need a comprehensive platform architecture in order to deliver a complete networking suite for IoT environment based on OpenStack. In his session at @ThingsExpo, Dhiraj Sehgal from PLUMgrid will discuss what a holistic networking solution should really entail, and how to build a complete platform that is scalable, secure, agile and automated.
The industrial software market has treated data with the mentality of “collect everything now, worry about how to use it later.” We now find ourselves buried in data, with the pervasive connectivity of the (Industrial) Internet of Things only piling on more numbers. There’s too much data and not enough information. In his session at @ThingsExpo, Bob Gates, Global Marketing Director, GE’s Intelligent Platforms business, to discuss how realizing the power of IoT, software developers are now focused on understanding how industrial data can create intelligence for industrial operations. Imagine ...
Hadoop as a Service (as offered by handful of niche vendors now) is a cloud computing solution that makes medium and large-scale data processing accessible, easy, fast and inexpensive. In his session at Big Data Expo, Kumar Ramamurthy, Vice President and Chief Technologist, EIM & Big Data, at Virtusa, will discuss how this is achieved by eliminating the operational challenges of running Hadoop, so one can focus on business growth. The fragmented Hadoop distribution world and various PaaS solutions that provide a Hadoop flavor either make choices for customers very flexible in the name of opti...
In the consumer IoT, everything is new, and the IT world of bits and bytes holds sway. But industrial and commercial realms encompass operational technology (OT) that has been around for 25 or 50 years. This grittier, pre-IP, more hands-on world has much to gain from Industrial IoT (IIoT) applications and principles. But adding sensors and wireless connectivity won’t work in environments that demand unwavering reliability and performance. In his session at @ThingsExpo, Ron Sege, CEO of Echelon, will discuss how as enterprise IT embraces other IoT-related technology trends, enterprises with i...