Welcome!

.NET Authors: Lori MacVittie, Yeshim Deniz, Ivan Antsipau, Liz McMillan, Michael Bushong

News Feed Item

Mohawk Industries, Inc. annonce ses résultats du troisième trimestre

CALHOUN, Géorgie, le 6 novembre 2012 /PRNewswire/ -- Mohawk Industries, Inc. (NYSE: MHK) a annoncé aujourd'hui des bénéfices nets de 70 millions de dollars et un bénéfice par action (BPA) après dilution de 1,01 dollar pour le troisième trimestre 2012. Les bénéfices nets hors coûts de restructuration s'élèvent à 72 millions de dollars et le BPA à 1,04 dollar, soit une augmentation de 25 % par rapport au BPA ajusté du troisième trimestre 2011. Le chiffre d'affaires net du troisième trimestre 2012 s'élève à 1,5 milliard de dollars, en hausse de 2 % par rapport à l'année précédente et de 4 % sur la base d'un taux de change constant. Le chiffre d'affaires net du troisième trimestre 2011 se situait à 1,4 milliard de dollars, les bénéfices nets à 47 millions de dollars et le BPA à 0,68 dollar. Les bénéfices nets hors éléments exceptionnels du troisième trimestre 2011 se chiffraient à 57 millions de dollars et le BPA à 0,83 dollar.

Pour les neuf mois clos le 29 septembre 2012, le chiffre d'affaires net s'élève à 4,4 milliards de dollars, soit une hausse de 2 % par rapport à l'année précédente et de 4 % sur la base d'un taux de change constant. Les bénéfices nets et le BPA pour la même période s'élèvent respectivement à 184 millions de dollars et à 2,66 dollars. Les bénéfices nets hors coûts de restructuration s'élèvent à 191 millions de dollars et le BPA à 2,76 dollars, soit une augmentation de 25 % par rapport au BPA ajusté de la même période en 2011. Pour les neuf mois clos le 1er octobre 2011, le chiffre d'affaires net se situait à 4,3 milliards de dollars, les bénéfices nets à 131 millions de dollars et le BPA à 1,90 dollar. Les bénéfices nets hors éléments exceptionnels et le BPA s'élevaient respectivement à 152 millions de dollars et à 2,21 dollars.

Jeffrey S. Lorberbaum, président du conseil et directeur général de Mohawk Industries, a ainsi commenté les résultats de la société au troisième trimestre : « Tous nos secteurs ont enregistré des résultats solides au cours du troisième trimestre et l'amélioration de la gamme de produits, des prix, des volumes et de la productivité, ainsi que la réduction des intérêts débiteurs sont autant de facteurs qui ont contribué à nos bons résultats. Nous avons maintenu les frais de vente, généraux et administratifs à l'échelle de l'entreprise au niveau de l'année dernière, tout en investissant davantage dans le développement de nouveaux produits et le marketing afin d'améliorer nos ventes et notre gamme de produits futures. Au cours du trimestre, nous avons généré un EBITDA ajusté de 179 millions $, ainsi qu'un flux de trésorerie disponible de 156 millions $. Nous avons amélioré notre ratio des dettes nettes à l'EBITDA ajusté et des dettes nettes à la capitalisation pour nous situer respectivement à 1,7 et 22 %. Notre position financière solide nous confère la flexibilité nécessaire pour saisir des opportunités stratégiques telles que le récent accord en vue de l'acquisition de Pergo, la marque la plus connue de revêtements de sols stratifiés de qualité aux États-Unis et en Europe. »

La marge opérationnelle ajustée du segment Mohawk a augmenté de 180 points de base alors que les ventes ont stagné par rapport à 2011. Cette augmentation est due à la hausse des prix, à l'amélioration de la gamme de produits, à la réduction des coûts de fabrication et de distribution et à l'augmentation de la productivité. Nos ventes de moquettes se sont améliorées dans le secteur spécialisé et le secteur entrepreneur, mais cette augmentation a été contrebalancée par le calendrier des transitions de produits dans le secteur des centres de rénovation. Les ventes de tapis se sont améliorées par rapport à la période précédente, bien qu'elles restent en dessous du niveau de l'année dernière étant donné que les détaillants ont adapté leur stratégie en fonction de la consommation des ménages. Nous avons constaté des améliorations continues dans notre gamme de produits et nous avons élargi notre collection SmartStrand® Silk™, qui a modifié la donne sur le marché des moquettes de première qualité. Nous avons amélioré notre productivité grâce à des gains d'efficacité en matière de fabrication et de distribution et en provenance des dépenses d'investissement.

Le chiffre d'affaires net du secteur Dal-Tile a augmenté de 9 % au cours du trimestre et de 10 % sur la base d'un taux de change constant. Le segment a bénéficié de l'augmentation des ventes du secteur commercial et du secteur résidentiel, ainsi que de la croissance soutenue du marché mexicain. Nous avons amélioré nos marges opérationnelles grâce à l'accroissement de la productivité et à l'amélioration du rendement. Le chiffre d'affaires s'est accru dans l'ensemble des secteurs résidentiels grâce aux nouveaux designs Reveal Imaging, à des mosaïques à la mode et des dalles de carrelage grand format qui répondent aux tendances actuelles en matière de décoration. Nous misons sur les atouts traditionnels du segment Dal-Tile dans le secteur entrepreneur pour tous nos segments d'activité afin de renforcer l'engagement des entrepreneurs régionaux. Nous avons lancé des produits spécifiques d'excellente qualité pour nous imposer dans le secteur multifamilial en plein essor. Notre nouvelle usine de carreaux de Salamanca, au Mexique accélère ses activités et fournit des produits pour confirmer notre position croissante dans le secteur des céramiques. Pour l'ensemble du secteur, nous avons baissé les coûts de fabrication grâce à l'utilisation de meilleures formulations de matériaux, au rendement accru et à la réduction du gaspillage.

Le chiffre d'affaires du secteur Unilin a stagné au cours du trimestre tel que rapporté, mais s'est accru de 9 % sur la base d'un taux de change constant. Hors Amérique du Nord, les ventes de revêtements de sol stratifiés et en bois ont augmenté grâce au développement continu du secteur bricolage, à l'expansion sur le marché russe et à notre acquisition en Australie. Notre installation de stratifiés située en Russie a accru sa production pour répondre à la demande croissante et a amélioré sa productivité. En Amérique du Nord, les ventes de produits stratifiés et en bois ont augmenté pour tous les canaux client au cours du trimestre. Notre chiffre d'affaires s'est accru grâce au lancement de nouveaux produits, à la pénétration accrue dans les centres de rénovation, aux gains dans le secteur entrepreneur et aux activités promotionnelles. Nos ventes de produits isolants pour toiture ont été affectées par la baisse des nouvelles constructions au Benelux et en France. Afin de réduire les coûts dans ce secteur, nous sommes en train de consolider nos marques et notre personnel des ventes ainsi que d'améliorer nos processus. Nous avons connu une forte croissance des ventes de panneaux isolants en Belgique et en France, car ils permettent de répondre aux objectifs européens en matière d'efficacité énergétique.

Les résultats de Mohawk au troisième trimestre reflètent nos points forts en matière d'innovation produit, d'excellence opérationnelle et d'expansion sur de nouveaux marchés géographiques. Nous poursuivons nos investissements stratégiques avec le lancement de produits différenciés, la baisse des coûts de fabrication et administratifs et l'acquisition de nouvelles entreprises, ce qui améliorera nos résultats. Nous avons pris les mesures nécessaires pour aligner nos prix avec l'inflation des prix des matières premières et nous réagirons en conséquence. Aux États-Unis, la construction de nouvelles maisons et l'amélioration des ventes de maisons existantes offrent des perspectives encourageantes quant à la croissance future des ventes de revêtements de sol. En Europe, le marché faible en raison de l'incertitude économique et les modifications des taux de change œuvreront en notre défaveur. En tenant compte de ces facteurs, notre estimation du bénéfice par action pour le quatrième trimestre se situe entre 0,89 dollar et 0,98 dollar, hors coûts de restructuration.

La position financière solide de Mohawk nous a permis de conclure un accord en vue de l'acquisition de Pergo, qui profitera à notre division internationale de stratifiés et nous sommes bien positionnés pour investir dans d'autres opportunités au fur et à mesure qu'elles se présentent. Nous poursuivons la mise en œuvre de notre stratégie à long terme visant l'innovation produit, la réduction de coûts, la maximisation des actifs et l'expansion géographique. Toutes nos activités sont bien placées pour bénéficier des améliorations dans les secteurs de la rénovation et de la construction aux États-Unis, dont le rendement reste pour l'instant sensiblement inférieur aux niveaux record. La mission de notre entreprise consiste à générer de la valeur ajoutée pour notre clientèle, tout en maximisant nos résultats.

Mohawk est un important fournisseur de revêtements de sol pour les marchés commerciaux et résidentiels. Mohawk propose une gamme complète de moquettes, dalles de carrelage, sols stratifiés, bois, pierre, vinyle et tapis. Ces produits sont commercialisés sous des marques de qualité, notamment Mohawk, Karastan, Lees, Bigelow, Durkan, Mohawk Home, Daltile, American Olean, Unilin et Quick-Step. Les techniques commerciales et le marketing uniques de Mohawk permettent à ses clients de réaliser leur rêve en créant des sols sublimes. Mohawk offre un excellent niveau de service et dispose de sa propre flotte de camions et de son propre réseau de distribution local aux États-Unis. L'entreprise est présente dans le monde entier, notamment en Australie, au Brésil, en Chine, en Europe, en Malaisie, au Mexique et en Russie.

Certaines des déclarations figurant dans les paragraphes ci-dessus, en particulier celles concernant les résultats prévisionnels, les perspectives commerciales, la croissance et les stratégies opérationnelles et tout autre sujet similaire, et celles incluant les termes « pourrait », « devrait », « pense que », « anticipe », « s'attend à » ou « estime », ou des expressions similaires, constituent des « énoncés prospectifs ». En ce qui concerne ces énoncés, Mohawk invoque la protection de la règle refuge pour les énoncés prospectifs formulée dans la loi Private Securities Litigation Reform Act de 1995. Il n'est pas possible de garantir que les énoncés prospectifs s'avéreront exacts, car ils sont fondés sur de nombreuses suppositions, ce qui implique des risques et des incertitudes. Les facteurs importants suivants pourraient entraîner un écart entre les résultats réels et les prévisions : l'évolution de la conjoncture économique ou industrielle ; la concurrence ; l'inflation des prix des matières premières et d'autres coûts des intrants ; le prix de l'énergie et de son approvisionnement ; le calendrier et le montant des dépenses en capital ; le calendrier et l'implémentation des hausses de prix pour les produits de la Société ; les provisions pour dépréciation ; l'intégration des acquisitions ; les opérations internationales ; le lancement de nouveaux produits ; la rationalisation des opérations; les créances fiscales, réclamations concernant les produits et autres réclamations ; les litiges ; ainsi que d'autres risques présentés dans les annonces publiques et les documents déposés par Mohawk auprès de la SEC.

Une conférence téléphonique aura lieu le vendredi 2 novembre 2012 à 11 h 00 HNE
Le numéro de téléphone à composer est le 1-800-603-9255 pour les États-Unis et le Canada, et le +1-706-634-2294 pour les appels internationaux et locaux.
L'identifiant de la conférence est le 37587426. Une rediffusion de la conférence sera disponible jusqu'au 16 novembre 2012. Pour y accéder, composez le 855-859-2056 pour les États-Unis et les appels locaux, et le +1-404-537-3406 pour les appels internationaux et locaux et saisissez le code de la conférence 37587426.


MOHAWK INDUSTRIES, INC. ET SES FILIALES




États consolidés des opérations


Trimestre clos le



Neuf mois clos le

(Montants en milliers, à l'exception des données par action)


29 septembre 2012


1er octobre 2011



29 septembre 2012


1er octobre 2011











Ventes nettes


1 473 493 $



1 442 512



4 352 321



4 263 961


Coût des ventes


1 100 656



1 084 889



3 231 594



3 182 499


Bénéfice brut


372 837



357 623



1 120 727



1 081 462


Frais de vente, généraux et administratifs


268 883



266 159



837 079



832 214


Bénéfice d'exploitation


103 954



91 464



283 648



249 248


Intérêts débiteurs


17 969



25 132



59 311



77 487


Autres (bénéfices) dépenses, net(te)s


322



13 413



(1 063)



13 794


Bénéfices avant impôts


85 663



52 919



225 400



157 967


Charge d'impôt sur les bénéfices


15 359



5 223



40 896



23 639


Bénéfices nets


70 304



47 696



184 504



134 328


Bénéfices nets attribuables aux intérêts minoritaires




(1 050)



(635)



(3 337)


Bénéfices nets attribuables à Mohawk Industries, Inc.


70 304 $



46 646



183 869



130 991


Bénéfices de base par action attribuables à Mohawk Industries, Inc.


1,02 $



0,68



2,67



1,91


Nombre moyen pondéré d'actions ordinaires en circulation – de base


69 010



68 759



68 952



68 725


Bénéfices dilués par action attribuables à Mohawk Industries, Inc.


1,01 $



0,68



2,66



1,90


Nombre moyen pondéré d'actions ordinaires en circulation - dilué


69 337



68 954



69 247



68 946











Autres informations financières









(Montants en milliers)









Trésorerie nette issue des activités d'exploitation


202 971 $



109 598



298 547



138 188


Dépréciation et amortissement


71 298 $



74 207



216 415



222 804


Dépenses en capital


47 311 $



69 741



134 998



182 260












Données du bilan consolidé





(Montants en milliers)







29 septembre 2012


1er octobre 2011

ACTIF





Actifs circulants :





Trésorerie et équivalents de trésorerie


380 842 $



276 156


Créances, nettes


817 214



775 421


Stocks


1 139 403



1 132 073


Charges payées d'avance et autres actifs circulants


146 275



125 007


Impôts différés


112 995



131 931


Total des actifs circulants


2 596 729



2 440 588


Immobilisations corporelles, nettes


1 657 226



1 696 182


Survaleur


1 371 494



1 389 430


Actifs incorporels, nets


554 257



634 164


Impôts reportés et autres actifs à long terme


122 906



117 204


Total de l'actif


6 302 612 $



6 277 568


PASSIF ET CAPITAUX PROPRES





Passifs à court terme :





Tranche à court terme de la dette à long terme


57 673 $



438 300


Comptes clients et charges à payer


761 186



774 939


Total du passif à court terme


818 859



1 213 239


Dette à long terme, hors tranche à court terme


1 467 269



1 173 038


Impôts reportés et autres dettes à long terme


421 549



439 798


Total du passif


2 707 677



2 826 075


Intérêts minoritaires




32 758


Total des capitaux propres


3 594 935



3 418 735


Total du passif et des capitaux propres


6 302 612 $



6 277 568





Informations sectorielles


Trimestre clos le



Au et pour les neufs mois clos le


(Montants en milliers)


29 septembre 2012


1er octobre 2011


29 septembre 2012


1er octobre 2011










Ventes nettes :









Mohawk


751 787 $



754 470



2 186 160



2 203 699


Dal-Tile


417 533



381 891



1 214 746



1 105 775



Unilin


328 582



329 514



1 020 380



1 018 443



Ventes intersectorielles


(24 409)



(23 363)



(68 965)



(63 956)



Ventes nettes consolidées


1 473 493 $



1 442 512



4 352 321



4 263 961











Résultat (perte) d'exploitation :









Mohawk


43 810 $



30 946



106 228



79 187


Dal-Tile


37 452



33 073



99 912



82 911



Unilin


28 892



33 048



96 613



105 507



Siège social et éliminations


(6 200)



(5 603)



(19 105)



(18 357)



Bénéfice d'exploitation consolidé


103 954 $



91 464



283 648



249 248











Actifs :









Mohawk






1 760 828 $



1 810 191


Dal-Tile






1 783 147



1 735 718



Unilin






2 586 084



2 569 103



Bénéfice d'exploitation consolidé






172 553



162 556



Actifs consolidés






6 302 612 $



6 277 568






Rapprochement des bénéfices nets attribuables à Mohawk Industries, Inc., des bénéfices nets ajustés attribuables à Mohawk Industries, Inc. et des bénéfices dilués ajustés par action attribuables à Mohawk Industries, Inc.

(Montants en milliers, à l'exception des données par action)





Trimestre clos le


Neuf mois clos le






29 septembre 2012


1er octobre 2011


29 septembre 2012


1er octobre 2011


Bénéfices nets attribuables à Mohawk Industries, Inc.



70 304 $



46 646



183 869



130 991


Éléments d'ajustement :














Pertes de change non réalisées (1)





9 085





9 085


Restructurations d'activités



4 229



2 186



12 455



15 513


Coûts de remboursement de la dette






1 116





1 116


Charges d’impôts



(2 691)



(1 761)



(4 892)



(4 597)


Bénéfices nets ajustés attribuables à Mohawk Industries, Inc.



71 842 $



57 272



191 432



152 108


















Bénéfices dilués ajustés par action attribuables à Mohawk Industries, Inc.



1,04 $



0,83



2,76



2,21


Nombre moyen pondéré d'actions ordinaires en circulation après dilution



69 337



68 954



69 247



68 946






















Rapprochement du flux de trésorerie d'exploitation et du flux de trésorerie disponible

(Montants en milliers)




Trimestre clos le




29 septembre 2012

Trésorerie nette issue des activités d'exploitation


202 971 $

Dépenses en capital


(47 311)

Trésorerie disponible


155 660 $










Rapprochement des dettes totales et des dettes nettes

(Montants en milliers)






29 septembre 2012

Portion à court terme des dettes à long terme


57 673

Dettes à long terme, moins la portion à court terme


1 467 269

Trésorerie et équivalents de trésorerie


(380 842)

Dettes nettes


1 144 100 $










Rapprochement de la capitalisation

(Montants en milliers)






29 septembre 2012

Portion à court terme des dettes à long terme


57 673 $

Dettes à long terme, moins la portion à court terme


1 467 269

Total des capitaux propres


3 594 935

Capitalisation


5 119 877 $




Dettes nettes sur capitalisation


22%






Rapprochement du bénéfice d'exploitation et de l'EBITDA ajusté

(Montants en milliers)


Trimestre clos le


Cumul des douze derniers mois clos le


31 décembre 2011


31 mars 2012


30 juin 2012


29 septembre 2012


29 septembre 2012

Bénéfice d'exploitation

66 294 $



71 976



107 718



103 954



349 942


Autres (dépenses) revenus

(257)



1 825



(440)



(322)



806


Bénéfices nets attribuables aux intérêts minoritaires

(966)



(635)







(1 601)


Dépréciation et amortissements

74 930



73 286



71 831



71 298



291 345


EBITDA

140 001



146 452



179 109



174 930



640 492


Redressement du contrat de location-exploitation (2)

6,035









6 035


Restructurations d'activités

7 696





8 226



4 229



20 151


EBITDA ajusté

153 732 $



146 452



187 335



179 159



666 678












Dettes nettes de l'EBITDA ajusté









1,7







Rapprochement des ventes nettes et des ventes nettes sur la base d'un taux de change constant

(Montants en milliers)



Trimestre clos le


Neuf mois clos le




29 septembre 2012


1er octobre 2011


29 septembre 2012


1er octobre 2011


Ventes nettes


1 473 493 $



1 442 512


4 352 321



4 263 961


Ajustement des ventes nettes sur la base d'un taux de change constant


32 777




82 877




Ventes nettes sur la base d'un taux de change constant


1 506 270 $



1 442 512


4 435 198



4 263 961







Rapprochement des ventes nettes du segment et des ventes nettes du segment sur la base d'un taux de change constant

(Montants en milliers)


Trimestre clos le


Dal-Tile


29 septembre
2012


1er octobre
2011


Ventes nettes


417 533 $


381 891


Ajustement des ventes nettes du segment


1 935



Ventes nettes du segment sur la base d'un taux de change constant


419 468 $


381 891










Trimestre clos le


Unilin



29 septembre
2012


1er octobre
2011


Ventes nettes


328 582 $


329 514


Ajustement des ventes nettes du segment sur la base d'un taux de change constant


30 842



Ventes nettes du segment sur la base d'un taux de change constant


359 424 $


329 514






Rapprochement du bénéfice d'exploitation et du bénéfice d'exploitation ajusté


(Montants en milliers)









Trimestre clos le





29 septembre
2012


1er octobre
2011


Bénéfice d'exploitation


103 954 $



91 464


Restructurations d'activités


4229



2 186


Bénéfice d'exploitation ajusté


108 183 $



93 650


Marge opérationnelle ajustée en tant que pourcentage des ventes nettes


7,3%



6,5 %







Rapprochement du bénéfice d'exploitation du segment et du bénéfice d'exploitation ajusté du segment

(Montants en milliers)








Trimestre clos le

Mohawk


29 septembre
2012


1er octobre
2011

Bénéfice d'exploitation


43 810 $



30 946


Restructurations d'activités


3 122



2 186


Bénéfice d'exploitation su segment ajusté


46 932 $



33 132


Marge opérationnelle ajustée en tant que pourcentage des ventes nettes


6,2%



4,4%







Rapprochement du bénéfice avant impôts et du bénéfice ajusté avant impôts

(Montants en milliers)








Trimestre clos le




29 septembre
2012


1er octobre
2011

Bénéfice avant impôts


85 663 $



52 919


Ajustement du bénéfice avant impôts :





Pertes de change non réalisées (1)




9 085


Restructurations d'activités


4 229



2 186


Coûts de remboursement de la dette




1 116


Bénéfice avant impôts ajusté


89 892 $



65 306













Rapprochement de la charge d'impôt et de la charge d'impôt ajustée

(Montants en milliers)




Trimestre clos le




29 septembre
2012


1er octobre
2011

Charge d'impôt


15 359 $



5 223


Impact des restructurations d'activités sur la charge d'impôt


2 691



1 761


Charge d'impôt ajustée


18 050 $



6 984








Taux d'imposition ajusté sur les bénéfices


20 %



11 %








(1)  Pertes de change non réalisées au T3 2011  pour certaines des filiales étrangères consolidées de la société qui mesurent la situation financière et les résultats en utilisant le dollar américain au lieu de la devise locale.
















(2)  Redressement d'une erreur non matérielle liée à la comptabilité des contrats de location-exploitation
















La Société estime qu'il est utile, pour elle et pour les investisseurs d'examiner, le cas échéant, les informations conformes aux PCGR et les données ci-dessus non conformes aux PCGR afin d'évaluer les performances de la Société a des fins de planification et de prévision pour les périodes à venir.





















More Stories By PR Newswire

Copyright © 2007 PR Newswire. All rights reserved. Republication or redistribution of PRNewswire content is expressly prohibited without the prior written consent of PRNewswire. PRNewswire shall not be liable for any errors or delays in the content, or for any actions taken in reliance thereon.

@ThingsExpo Stories
Software AG helps organizations transform into Digital Enterprises, so they can differentiate from competitors and better engage customers, partners and employees. Using the Software AG Suite, companies can close the gap between business and IT to create digital systems of differentiation that drive front-line agility. We offer four on-ramps to the Digital Enterprise: alignment through collaborative process analysis; transformation through portfolio management; agility through process automation and integration; and visibility through intelligent business operations and big data.
There will be 50 billion Internet connected devices by 2020. Today, every manufacturer has a propriety protocol and an app. How do we securely integrate these "things" into our lives and businesses in a way that we can easily control and manage? Even better, how do we integrate these "things" so that they control and manage each other so our lives become more convenient or our businesses become more profitable and/or safe? We have heard that the best interface is no interface. In his session at Internet of @ThingsExpo, Chris Matthieu, Co-Founder & CTO at Octoblu, Inc., will discuss how these devices generate enough data to learn our behaviors and simplify/improve our lives. What if we could connect everything to everything? I'm not only talking about connecting things to things but also systems, cloud services, and people. Add in a little machine learning and artificial intelligence and now we have something interesting...
Last week, while in San Francisco, I used the Uber app and service four times. All four experiences were great, although one of the drivers stopped for 30 seconds and then left as I was walking up to the car. He must have realized I was a blogger. None the less, the next car was just a minute away and I suffered no pain. In this article, my colleague, Ved Sen, Global Head, Advisory Services Social, Mobile and Sensors at Cognizant shares his experiences and insights.
We are reaching the end of the beginning with WebRTC and real systems using this technology have begun to appear. One challenge that faces every WebRTC deployment (in some form or another) is identity management. For example, if you have an existing service – possibly built on a variety of different PaaS/SaaS offerings – and you want to add real-time communications you are faced with a challenge relating to user management, authentication, authorization, and validation. Service providers will want to use their existing identities, but these will have credentials already that are (hopefully) irreversibly encoded. In his session at Internet of @ThingsExpo, Peter Dunkley, Technical Director at Acision, will look at how this identity problem can be solved and discuss ways to use existing web identities for real-time communication.
From telemedicine to smart cars, digital homes and industrial monitoring, the explosive growth of IoT has created exciting new business opportunities for real time calls and messaging. In his session at Internet of @ThingsExpo, Ivelin Ivanov, CEO and Co-Founder of Telestax, will share some of the new revenue sources that IoT created for Restcomm – the open source telephony platform from Telestax. Ivelin Ivanov is a technology entrepreneur who founded Mobicents, an Open Source VoIP Platform, to help create, deploy, and manage applications integrating voice, video and data. He is the co-founder of TeleStax, an Open Source Cloud Communications company that helps the shift from legacy IN/SS7 telco networks to IP-based cloud comms. An early investor in multiple start-ups, he still finds time to code for his companies and contribute to open source projects.
Can call centers hang up the phones for good? Intuitive Solutions did. WebRTC enabled this contact center provider to eliminate antiquated telephony and desktop phone infrastructure with a pure web-based solution, allowing them to expand beyond brick-and-mortar confines to a home-based agent model. It also ensured scalability and better service for customers, including MUY! Companies, one of the country's largest franchise restaurant companies with 232 Pizza Hut locations. This is one example of WebRTC adoption today, but the potential is limitless when powered by IoT. Attendees will learn real-world benefits of WebRTC and explore future possibilities, as WebRTC and IoT intersect to improve customer service.
The Internet of Things (IoT) promises to create new business models as significant as those that were inspired by the Internet and the smartphone 20 and 10 years ago. What business, social and practical implications will this phenomenon bring? That's the subject of "Monetizing the Internet of Things: Perspectives from the Front Lines," an e-book released today and available free of charge from Aria Systems, the leading innovator in recurring revenue management.
The Internet of Things will put IT to its ultimate test by creating infinite new opportunities to digitize products and services, generate and analyze new data to improve customer satisfaction, and discover new ways to gain a competitive advantage across nearly every industry. In order to help corporate business units to capitalize on the rapidly evolving IoT opportunities, IT must stand up to a new set of challenges.
There’s Big Data, then there’s really Big Data from the Internet of Things. IoT is evolving to include many data possibilities like new types of event, log and network data. The volumes are enormous, generating tens of billions of logs per day, which raise data challenges. Early IoT deployments are relying heavily on both the cloud and managed service providers to navigate these challenges. In her session at 6th Big Data Expo®, Hannah Smalltree, Director at Treasure Data, to discuss how IoT, Big Data and deployments are processing massive data volumes from wearables, utilities and other machines.
All major researchers estimate there will be tens of billions devices – computers, smartphones, tablets, and sensors – connected to the Internet by 2020. This number will continue to grow at a rapid pace for the next several decades. With major technology companies and startups seriously embracing IoT strategies, now is the perfect time to attend @ThingsExpo in Silicon Valley. Learn what is going on, contribute to the discussions, and ensure that your enterprise is as "IoT-Ready" as it can be!
P2P RTC will impact the landscape of communications, shifting from traditional telephony style communications models to OTT (Over-The-Top) cloud assisted & PaaS (Platform as a Service) communication services. The P2P shift will impact many areas of our lives, from mobile communication, human interactive web services, RTC and telephony infrastructure, user federation, security and privacy implications, business costs, and scalability. In his session at Internet of @ThingsExpo, Erik Lagerway, Co-founder of Hookflash, will walk through the shifting landscape of traditional telephone and voice services to the modern P2P RTC era of OTT cloud assisted services.
While great strides have been made relative to the video aspects of remote collaboration, audio technology has basically stagnated. Typically all audio is mixed to a single monaural stream and emanates from a single point, such as a speakerphone or a speaker associated with a video monitor. This leads to confusion and lack of understanding among participants especially regarding who is actually speaking. Spatial teleconferencing introduces the concept of acoustic spatial separation between conference participants in three dimensional space. This has been shown to significantly improve comprehension and conference efficiency.
The Internet of Things is tied together with a thin strand that is known as time. Coincidentally, at the core of nearly all data analytics is a timestamp. When working with time series data there are a few core principles that everyone should consider, especially across datasets where time is the common boundary. In his session at Internet of @ThingsExpo, Jim Scott, Director of Enterprise Strategy & Architecture at MapR Technologies, will discuss single-value, geo-spatial, and log time series data. By focusing on enterprise applications and the data center, he will use OpenTSDB as an example to explain some of these concepts including when to use different storage models.
SYS-CON Events announced today that Gridstore™, the leader in software-defined storage (SDS) purpose-built for Windows Servers and Hyper-V, will exhibit at SYS-CON's 15th International Cloud Expo®, which will take place on November 4–6, 2014, at the Santa Clara Convention Center in Santa Clara, CA. Gridstore™ is the leader in software-defined storage purpose built for virtualization that is designed to accelerate applications in virtualized environments. Using its patented Server-Side Virtual Controller™ Technology (SVCT) to eliminate the I/O blender effect and accelerate applications Gridstore delivers vmOptimized™ Storage that self-optimizes to each application or VM across both virtual and physical environments. Leveraging a grid architecture, Gridstore delivers the first end-to-end storage QoS to ensure the most important App or VM performance is never compromised. The storage grid, that uses Gridstore’s performance optimized nodes or capacity optimized nodes, starts with as few a...
The Transparent Cloud-computing Consortium (abbreviation: T-Cloud Consortium) will conduct research activities into changes in the computing model as a result of collaboration between "device" and "cloud" and the creation of new value and markets through organic data processing High speed and high quality networks, and dramatic improvements in computer processing capabilities, have greatly changed the nature of applications and made the storing and processing of data on the network commonplace. These technological reforms have not only changed computers and smartphones, but are also changing the data processing model for all information devices. In particular, in the area known as M2M (Machine-To-Machine), there are great expectations that information with a new type of value can be produced using a variety of devices and sensors saving/sharing data via the network and through large-scale cloud-type data processing. This consortium believes that attaching a huge number of devic...
Innodisk is a service-driven provider of industrial embedded flash and DRAM storage products and technologies, with a focus on the enterprise, industrial, aerospace, and defense industries. Innodisk is dedicated to serving their customers and business partners. Quality is vitally important when it comes to industrial embedded flash and DRAM storage products. That’s why Innodisk manufactures all of their products in their own purpose-built memory production facility. In fact, they designed and built their production center to maximize manufacturing efficiency and guarantee the highest quality of our products.
All major researchers estimate there will be tens of billions devices - computers, smartphones, tablets, and sensors - connected to the Internet by 2020. This number will continue to grow at a rapid pace for the next several decades. Over the summer Gartner released its much anticipated annual Hype Cycle report and the big news is that Internet of Things has now replaced Big Data as the most hyped technology. Indeed, we're hearing more and more about this fascinating new technological paradigm. Every other IT news item seems to be about IoT and its implications on the future of digital business.
Can call centers hang up the phones for good? Intuitive Solutions did. WebRTC enabled this contact center provider to eliminate antiquated telephony and desktop phone infrastructure with a pure web-based solution, allowing them to expand beyond brick-and-mortar confines to a home-based agent model. Download Slide Deck: ▸ Here
BSQUARE is a global leader of embedded software solutions. We enable smart connected systems at the device level and beyond that millions use every day and provide actionable data solutions for the growing Internet of Things (IoT) market. We empower our world-class customers with our products, services and solutions to achieve innovation and success. For more information, visit www.bsquare.com.
With the iCloud scandal seemingly in its past, Apple announced new iPhones, updates to iPad and MacBook as well as news on OSX Yosemite. Although consumers will have to wait to get their hands on some of that new stuff, what they can get is the latest release of iOS 8 that Apple made available for most in-market iPhones and iPads. Originally announced at WWDC (Apple’s annual developers conference) in June, iOS 8 seems to spearhead Apple’s newfound focus upon greater integration of their products into everyday tasks, cross-platform mobility and self-monitoring. Before you update your device, here is a look at some of the new features and things you may want to consider from a mobile security perspective.